MEUTE EAGLE

Effectifs de la meute
Missions de la meute
recherche membres



 

 :: Terres de Raja'ah :: Territoire Libre :: Étang Gelé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Être prêt au Sacrifice [Libre]
avatar
Jadis
Sigma Raven
Date d'arrivée : 06/10/2018
Messages : 154
Expérience : 746

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Sigma Raven
Sam 20 Oct - 14:43
Voir le profil de l'utilisateur
Ce fut d'une démarche volontaire que Jadis fit son premier pas sur l’Étang Gelé. Se déplacer sur cette surface de glace était risqué. Mais c'était ce risque qui avait conduit le loup jusqu'ici. Lors de son entrainement collectif, ses camarades avaient évoqué l'une des particularités de leur rôle. En tant que Sigma, ils se devaient d'être aux premiers rangs lors des combats. Que ce soit pour chasser un intrus ou défendre leurs terres, ils étaient là. Ils se lançaient les premiers face à l'adversaire parfois inconnu. Ils ne fuyaient jamais, même si les ennemis avaient la force du nombre. La bravoure guidait leur cœur. Ils devaient combattre jusqu'au bout, quitte à donner leur vie pour assurer la défense de leur meute. Hors, c'était cette histoire de sacrifice ultime qui avait créé un débat. Depuis qu'ils s'étaient établis ici, les Raven n'avaient jamais eu à se battre pour leur survie.  Aucune grande épreuve ne les avaient amenés à choisir ce choix. Alors, étaient-ils vraiment prêts à mourir pour les leurs ?

Cette question fondamentale hantait l'esprit du loup au pelage sombre. Il devait savoir si il méritait son rang de Sigma. Il ne souhaitait pas être un imposteur. Il avait longuement réfléchi à une situation qui permettrait de mettre réellement sa propre vie en danger. Et il avait fini par en imaginer une. C'était la raison de sa présence en cette terre glacée.

Son museau frôlant la surface, il cherchait l'endroit où la glace serait la plus fine. L'ayant enfin trouvée après de longues minutes d'observation, il s'immobilisa. Il resta quelques instant méditatif, pensant à ce qu'il s'apprêtait à faire. Il était conscient qu'il pouvait y laisser sa vie. Mais il ne pouvait plus vivre avec ce doute sur lui-même et son abnégation. Son courage rassemblé, il se mit à gratter vivement la glace. Comme elle ne voulait pas céder sous son poids, il allait l'aider. A fond dans son nouveau délire, il ne remarqua même pas qu'il n'était pas le seul être vivant aux alentours.


Jadis

“Tu n'es pas défini par ce qui t'es arrivé; Tu es défini par la personne que tu décides d'être.”


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/10/2018
Messages : 71
Expérience : 228

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Iota Raven
Lun 29 Oct - 18:48
Voir le profil de l'utilisateur
Le vent souffle doucement sur les terres des solitaires. Hannibal marche d’un pas léger vers l’inconnu, sans trop se soucier de ce qui peut bien l’entourer. Elle ne craint pas d’être la victime d’une attaque surprise car elle sait qui rien de viendra à bout de sa force légendaire. Certains auraient pu dire qu’elle faisait preuve là d’une arrogance sans limite, et pourtant la vérité était ailleurs ; depuis quelques temps, Hannibal se sentait comme placée sous une bonne étoile, tant et si bien qu’elle était heureuse de son existence en tant que louve chez les Ravens et qu’elle vivait chaque jour avec plus de douceur et de joie que le précédent. Si elle rendait des comptes à son alphas, elle n’était pourtant dépendante de personne et son rang lui permettait de quitter la meute sans avoir à subir les regards emplit de méfiance et de jugement de certains. En outre, Hannibal était quasiment aveuglé par son petit bonheur personnel, qu’elle prenait un malin plaisir à exposer à tout va, sans se soucier de la moindre répercutions. Et si elle aimait plus que de raison sa meute, elle était également bien contente de la quitter pour aller explorer quelques terres qui n’appartenaient pas aux siens.  

Ce fut de se même pas emplit de douceur et de bonheur qu’Hannibal s’arrêta au bord de l’étang gelé. Elle avait entendu une louve de la meute dire que la glace était suffisamment épaisse pour s’y aventurer et s’amuser à quelques glissades et, même si elle ne croyait que peu en ces dires, elle avait voulu tenter l’expérience. Alors, sans hésiter trop longtemps, elle décida de s’aventurer dessus. La sensation était froide et étrangement lisse, mais elle ne tarda pas à s’y habituer. Puis, avec lenteur, elle commença à explorer les lieux en évitant bien sûr les endroits ou la glace lui semblait plus fine. Elle remarqua alors la présence d’un loup noir plus loin et, après avoir capté quelques effluves de son odeur, elle s’étonna de croiser l’un des siens aussi loin de leur meute. Elle commença donc à marcher pour aller à sa rencontre lorsque quelque chose la frappa brusquement. Cet idiot essayait de faire céder la glace alors qu’elle se trouvait au beau milieu de l’étang. Elle accéléra le pas, un peu agacée à l’idée de risquer sa vie sans le vouloir, quand un ‘‘crac’’ l’obligea à s’immobiliser. C’était bien sous ses pattes que l’étang gelé se fissurait peu à peu. Et plus le loup creusait, et plus les fissures sous ses membres semblaient grandes. Sentant la panique arriver, Hannibal décida d’alerter le loup noir ; « JADIS ! ARRÊTE CA TOUT DE SUITE ! ». Ce n’était pas un ordre, mais plutôt une supplication de terreur. Elle ne voulait pas mourir, pas maintenant et surtout pas ici.



Hannibal épie les autres en #cc99cc  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jadis
Sigma Raven
Date d'arrivée : 06/10/2018
Messages : 154
Expérience : 746

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Sigma Raven
Mer 31 Oct - 14:16
Voir le profil de l'utilisateur
A force de creuser, il pouvait enfin apercevoir une légère fissure sous ses pattes. Mais elle semblait si lointaine et si fine ! L'agrandir ne sera pas facile. Il allait devoir mettre beaucoup d'ardeur et de patience dans cette affaire. Il reprit sa tâche avec une détermination encouragée par ce trait si mince. Soudainement un cri vrilla à ses oreilles. Il stoppa net tout mouvement, pétrifié par la peur qui s'était dégagée du hurlement. Les oreilles couchées en arrière, il se retourna prudemment. Il vit avec étonnement une Hannibal qui semblait pétrifiée d'horreur. Il ne l'avait encore jamais vue dans cet état. Elle qui était toujours si sûre d'elle et qui ne laissait guère paraitre ses émotions. La voir ainsi était effrayant !

Quelle était donc la source de tant de frayeur ? Le seul danger sur un lac gelé était les craquements de la glace. Mais rien n'avait cédé lors de son passage. Même ses coups de griffes étaient faibles. Ils n'avaient fait qu'apparaitre une toute petite fissure. Ses réflexions furent interrompues lorsque ses yeux ambrés se posèrent sur les pattes de la Général. Il plissa même les yeux, n'étant pas très sûr de ce qu'il voyait. Mais pourtant c'était la réalité. Il y avait bien des fissures sous sa camarade. Étrangement, il ressentit une pointe de jalousie. Elle avait droit à ce qu'il voulait, sans même l'avoir recherché. Lui, il mettait du sien pour que la glace se fissure sous lui . Et elle, elle arrivait comme une fleur et crac ! Ce n'était pas juste. Ces pensées étaient tellement égoïstes et puériles qu'il se sentit dégouté de lui-même. Comment pouvait-il oser penser çà ? Les doutes et le froid ne faisaient pas bon mélange sur lui. Chassant son esprit d'un grognement de dégout, il se concentra pour trouver une solution. Parfois, l'aide venait de l'environnement. Ce bloc glacé lui donna une idée. Prenant une voix rassurante, il interpella la Raven.


"Le morceau d'iceberg à ta gauche, Hannibal. Ce serait un bon abri. Penses-tu pouvoir le rejoindre en marchant avec délicatesse sur la glace ?"

Il craignait d'accentuer le phénomène de craquement en se déplaçant vers la louve. Il n'était pas sûr qu'elle soit prête à un plongeon. Mais si il n'avait pas le choix, alors il irait personnellement la secourir. Ce serait plus risqué. Mais après tout, il était bien venu là pour mettre en péril sa propre vie. La présence de la Iota était un simple imprévu qu'il devait gérer. C'était devenue sa priorité n°1. Ensuite, il pourrait de nouveau tenter de faire baignade dans l'eau glacée.


Jadis

“Tu n'es pas défini par ce qui t'es arrivé; Tu es défini par la personne que tu décides d'être.”


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/10/2018
Messages : 71
Expérience : 228

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Iota Raven
Jeu 1 Nov - 13:21
Voir le profil de l'utilisateur
Hannibal était littéralement tétanisée. Incapable de bouger, elle percevait pourtant chacune des fluctuations de la glace et sentait chaque petit craquement de cette dernière, aussi infime soit-il. La peur de mourir pour les siens, elle ne l’avait jamais éprouvée car elle s’était toujours sentie prête au sacrifice. Néanmoins, l’idée de mourir en tombant dans une eau glacée ne lui plaisait absolument pas.  Alors, quand Jadis se retourna finalement vers elle, avec surprise, elle sentit son cœur se serrer un peu. Il était l’un des siens et il était bon de penser que si sa vie se terminait ici, elle aurait tout de même eu le privilège de ne pas mourir seule. Il aurait même pu conter son histoire aux plus jeunes générations. Pendant la fête de l’automne, pourquoi pas. « Le morceau d'iceberg à ta gauche, Hannibal. Ce serait un bon abri. Penses-tu pouvoir le rejoindre en marchant avec délicatesse sur la glace ? » Elle hocha très lentement la tête. Même si la louve avait tendance à être très abrupte avec les mots, elle n’en restait pas moins délicate lorsqu’il s’agissait de passer inaperçu. Ici, l’exercice était quelque peu similaire.

Toujours avec lenteur donc, elle tourna la tête. L’iceberg en question était à quelques mètres d’elle, au beau milieu de l’étang, et il n’était pas bien grand. Pourtant, l’idée de le rejoindre ne lui sembla pas mauvaise. A nouveau donc, elle se tourna vers Jadis et hocha très délicatement la tête. « D’accord, je vais le faire. » Elle avala sa salive avec appréhension, puis finalement, elle commença à bouger. Le tout était de répartir équitablement le poids de son corps à différents endroits sur la glace pour éviter de la fragiliser. Petit à petit et en tentant d’ignorer les bruits sourds que la glace faisait à mesure qu’elle s’approchait, elle commença à reprendre doucement confiance. Jadis n’avait pas eu une mauvaise idée du tout et il y avait de fortes chances pour que la glace, bien que fissurée à de multiples endroits, ne cède pas le moins du monde. Finalement, et près un effort de patience, elle se hissa sur l’iceberg et s’autorisa enfin à souffle. Puis, elle se tourna vers Jadis, toujours immobile sur l’eau gelée et lui lança un regard emplit de questions ; Et maintenant ?



Hannibal épie les autres en #cc99cc  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jadis
Sigma Raven
Date d'arrivée : 06/10/2018
Messages : 154
Expérience : 746

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Sigma Raven
Sam 10 Nov - 9:38
Voir le profil de l'utilisateur
Il put voir avec soulagement que la peur ne lui avait pas fait perdre tous ses moyens. Elle était capable de l'écouter et de comprendre ses conseils. Il n'y avait rien de plus horrible que d'essayer de sauver quelqu'un dont l'esprit n'était plus là. Il s'imagina obligé de foncer sur elle, l'attraper et essayer de la lancer le plus loin possible de la glace fissurée. En espérant que le sol tienne bon. Cela aurait été une solution musclée et pas sans douleur pour la louve. Heureusement pour eux deux, il n'y aurait pas besoin d'employer de moyens aussi radicaux. Jadis put voir sa camarade s'approcher doucement mais sûrement de l'iceberg. Elle mettait en œuvre tous les avantages de son rang. Prudence, lenteur et pas légers. Le contraire parfait d'un Sigma. Encore un petit effort et elle y était. Le danger était passé.

Le Guerrier put s'autoriser à laisser échapper un soupir soulagé. Il s'en serait tellement voulu d'avoir porter atteinte à la vie d'un des siens. Cela aurait été une faute impardonnable. Peut être que si Hannibal portait l'odeur de la meute, il l'aurait repérée bien plus tôt ? Personne ne le saurait jamais. Cette supposition resterait sans réponse. Maintenant qu'il n'y avait plus d'urgence, il fallait trouver un moyen de la faire sortir du Lac.


"Pour une totale sécurité, tu pourrais rester là jusqu'à ce que la glace se soit de nouveau totalement solidifiée. Cela ne devrait pas prendre trop de temps avec la chute des températures. Je viendrai te lancer de la nourriture tous les jours."

Cette idée est réalisable, mais il n'y croyait absolument pas. Qui serait mentalement capable de rester sur un iceberg pendant des jours ? Ce serait plutôt une punition qu'une solution. Il souhaitait simplement tenter de détendre l'atmosphère. Il lança un bref éclat de rire avant d'avouer sa véritable pensée :

"Je vais t'ouvrir le chemin."

Il allait tester la glace pour elle. Avec leur différence de corpulence et de poids, là où il passerait sans faire craquer la glace, elle pourra marcher sans crainte. Il se mit immédiatement à l’œuvre. Premier objectif : rejoindre l'iceberg par le côté opposé. Il commença ses déplacements, en faisant exprès de faire des mouvements brusques. La délicatesse n'était pas utile dans sa tâche. Il avança comme çà, faisant même de petits bonds par moment. Il atteignit sans soucis le versant de l'iceberg. Relevant la tête, il fixa la Général.

"Prête à me suivre ?"

A me donner ta confiance et à me confier ta vie ? Difficile question.


Jadis

“Tu n'es pas défini par ce qui t'es arrivé; Tu es défini par la personne que tu décides d'être.”


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/10/2018
Messages : 71
Expérience : 228

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Iota Raven
Mar 13 Nov - 19:34
Voir le profil de l'utilisateur
Hannibal souffla doucement et observa la glace fissurée un peu plus loin. Elle s’était laissé emporter par un vent de panique qui avait eu le temps de s’engouffrer jusqu’à son cœur. Mais fort heureusement pour elle désormais, elle pouvait s’apaiser et surtout, prendre un peu de recul vis-à-vis de tout ce qui venait de se produire. La louve au pelage grise se raisonna ; elle n’avait pas peur plus que de raison de l’eau en temps général, mais pourtant, l’idée de se retrouver si subitement dans l’eau gelée… Son pelage n’était pas très épais en temps normal, et en hiver il ne devenait pas subitement plus dense, alors elle avait parfaitement conscience du fait qu’elle aurait pu subir une sorte de choc thermique. Elle ne serait peut-être pas morte sur le coup, mais elle aurait souffert du froid pendant longtemps, avant de probablement perdre l’usage de l’un de ses membres, puis de périr sous la fièvre. Les chocs, elle en avait déjà entendu parler lorsque les vieux loups abordaient le sujet du froid.  « Pour une totale sécurité, tu pourrais rester là jusqu'à ce que la glace se soit de nouveau totalement solidifiée. Cela ne devrait pas prendre trop de temps avec la chute des températures. Je viendrai te lancer de la nourriture tous les jours. »

Hannibal pencha la tête sur le côté et toisa le regard de Jadis, mi-amusée, mi-horrifiée. Faisait-il une sorte d’horrible blague que lui seul était capable de bien comprendre ? Elle en tout cas se refusait bien à l’idée de rester assise sur ce bloc de glace à attendre que la glace ne soit suffisamment épaisse pour qu’elle puisse rentrer. « Sérieusement Jadis ? » Elle sourit cependant. L’idée était tant horrible que drôle à la fois. « Je vais t'ouvrir le chemin. » Lentement la louve hocha la tête. Elle ne savait pas si elle était d’accord avec cette idée, mais rien que le fait qu’il le propose était généreux et tout à fait honorable. « Prête à me suivre ? » Elle allait le suivre sur la glace quand elle s’immobilisa et le fixa avec horreur ; « Attends Jadis ! Tu es sûr que tu veux risquer ta vie pour moi ? » Jamais la louve grise n’avait été aussi directe et claire dans ses propos, mais elle avait peur pour le loup noir en fin de compte.



Hannibal épie les autres en #cc99cc  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: