MEUTE EAGLE

Effectifs de la meute
Missions de la meute
recherche membres



 

 :: Terres de Raja'ah :: Territoire Raven :: Clairière Perdue Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Joie d'Automne [Hannibal]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Jadis
Sigma Raven
Date d'arrivée : 06/10/2018
Messages : 154

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Sigma Raven
Mar 9 Oct - 16:57
Voir le profil de l'utilisateur
Une mine attristée passa fugitivement sur le visage de Jadis en apprenant que ses arbres merveilleux se trouvaient en terre Swallow. Ils resteraient donc à jamais inaccessibles. Il n'était pas du genre à franchir les frontières impunément. Son rôle de Sigma le retenait ici, paré à réagir au moindre danger. Il se reprit rapidement, guidé par son optimisme.

"Ce n'est pas grave. Il vaut mieux avoir des feuilles mortes uniquement Automne. C'est ce qui fait la beauté de cette saison."

Il adressa un sourire  à la louve. Sourire qui s'élargit lorsqu'il entendit ses sortes de paroles d'encouragement. Bon d'accord, une centaine d'années, cela pouvait paraitre très lointain. Mais il suffisait d'y croire pour faire avancer les choses. Et si l'un de ses congénères apportait un peu de foi à son projet, alors rien n'était perdu.

"Merci de ta confiance ! Mais je ne suis pas assez important pour donner mon nom à une fête. Et puis, ce serait comme une tradition familiale pleine de joie. Donc, pas de nom personnel. Il faudrait quelque chose qui unissent les nôtres.

Il voulut lancer quelques propositions, mais il se désista au dernier moment. Ce n'était pas à eux de choisir pour la majorité. Il fallait déjà accroitre le nombre d'adeptes du saut dans les tas de feuilles mortes. Il y aurait tout le temps pour la suite. Et puis, les paroles d'Hannibal sur son pelage le plongèrent dans d'autres réflexions. Il ne ressentit pas le besoin de rajouter quelque chose. Il préférait garder ce compliment en mémoire. Par contre, il pouvait lui expliquer la raison de son tri attentif.

"J'aide la nouvelle Oméga à rendre sa future tanière confortable. Elle vient tout juste d'arriver et ne connait pas assez nos terres pour être prête à affronter l'Hiver. Ces feuilles lui tiendront chaud."

A peine eut-il prononcé son dernier mot qu'un évènement se produisit. Il fut soudain aveugle et des visions envahir sa tête. Il n'y avait plus d'Hannibal devant lui, mais une majestueuse louve au poil immaculé. Il en eut le souffle coupé. Son rythme cardiaque s’accéléra devant la scène qui pénétrait son esprit. Une vie de solitude. Un mâle qui lui était inconnu mais qui connaissait son nom. La peur de perdre un être cher. L'existence de soeurs. Et des paroles horribles et culpabilisantes.

Le retour au monde réel fut brutal. Cette intrusion brisa toute la joie qui animait Jadis quelques instants plus tôt. Il lâcha la feuille qu'il avait en gueule et s'écroula au sol.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/10/2018
Messages : 71
Expérience : 228

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Iota Raven
Mar 9 Oct - 21:48
Voir le profil de l'utilisateur
Pendant l’espace d’un instant, Hannibal cru deviner un peu de tristesse passer dans le regard du loup sombre. Probablement était-il triste de réaliser que jamais il n’aurait l’occasion d’admirer les arbres aux feuilles tombantes. Pour Hannibal, c’était une chance et elle s’estimait chaque jour un peu plus chanceuse que la veille. « Ce n'est pas grave. Il vaut mieux avoir des feuilles mortes uniquement Automne. C'est ce qui fait la beauté de cette saison. » La voix du mâle brisa ses réflexions et elle sourit doucement. Il semblait soudainement plus heureux, plus joyeux même. Comme si ses quelques paroles avaient eu don de le rassurer légèrement. Elle n’ajouta pas le moindre mot, se contentant de hocher doucement la tête. Qu’y-avait-il à dire de plus de toute manière ? Au lieu de cela, elle se contenta d’observer Jadis, toujours avec cette étrange lueur curieuse dans le regard, intéressée par ses propos tout autant qu’elle pouvait s’en amuser. « Merci de ta confiance ! Mais je ne suis pas assez important pour donner mon nom à une fête. Et puis, ce serait comme une tradition familiale pleine de joie. Donc, pas de nom personnel. Il faudrait quelque chose qui unissent les nôtres. » A nouveau il la tira de ses douces réflexions et à nouveau elle lui offrit un doux sourire en guise de réponse. Enfin de compte, ce qu’elle avait au départ prit pour de la naïveté et de la bêtise lupine était en réalité une simple candeur, une légère innocence, qu’elle ne pouvait pas critiquer, mais qu’elle aurait voulu se permettre d’envier. Elle, elle avait dû choisir d’être totalement adulte lors de son réveil sur ces terres qu’elle ne connaissait absolument pas. Elle avait décidé de tourner le dos à un passé dont elle ne se souvenait plus et c’était toujours avec un grand sens des responsabilités qu’elle avait rejoint les Raven. Jamais Hannibal n’avait eu l’occasion de vivre comme une enfant, comme le faisait Jadis juste en face d’elle, occupé à trier des feuilles. « J'aide la nouvelle Oméga à rendre sa future tanière confortable. Elle vient tout juste d'arriver et ne connait pas assez nos terres pour être prête à affronter l'Hiver. Ces feuilles lui tiendront chaud. » Elle l’étudia sans trop le comprendre. Tout d’abord parce que la louve ignorait encore qu’une Oméga avait rejoint la meute mais aussi parce qu’elle trouvait bizarre qu’il lui vienne en aide. Bizarre et pourtant terriblement sympathique. Admirable et altruiste en quelque sorte.

Hannibal allait d’ailleurs l’encourager à poursuivre et à lui proposer son aide, lorsque soudainement et sans qu’elle ne s’y attende, une lumière blanche l’aveugla. Dans cette lumière, elle devinait les formes d’une belle et grande louve blanche. Et puis la seconde d’après, des images trouble d’elle-même, jouant avec une autre louveteau, apparemment fille d’un alpha. Mais de quel alpha ? Le souvenir était doux et elle avait l’air de bien s’amuser. Elle enviait ce moment dont elle n’avait plus eu le souvenir jusqu’à présent en se demandant comment elle avait pu faire pour oublier tant de tendresse. Puis tout à coup, plus rien. Sobre retour à la réalité. Le monde lui parut subitement plus gris, plus triste. Elle était perturbée, elle qui avait toujours tout fait pour ne pas se soucier de son passé. « Qu’est-ce que ?.. » Elle avait parlé sans réfléchir, mais en observant Jadis du coin de l’œil, elle se mit à penser qu’elle ne devait pas être la seule à subir un mauvais coup du destin.



Hannibal épie les autres en #cc99cc  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jadis
Sigma Raven
Date d'arrivée : 06/10/2018
Messages : 154
Expérience : 746

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Sigma Raven
Mer 10 Oct - 16:30
Voir le profil de l'utilisateur
Par chance, il ne s'était pas écroulé sur ses précieux tas de feuilles. Son corps s'était posé juste au milieu. Il n'avait donc pas gâché son travail. Mais pour l'instant, il n'y pensait plus. Son esprit était bien trop obnubilé par ce qu'il venait de se passer. Il ne comprenait pas ce qu'il avait vu. Ou plutôt, il ne voulait pas comprendre. La situation était bien trop étrange. Un frisson parcourut son corps. Il se sentit glacé, comme si l'Hiver avait décidé de s'établir en lui. Ses doigts gelés serrant son cœur, l'emprisonnant dans la voie du passé qu'il ne souhaitait pas prendre.

Jadis releva brusquement la tête et chercha Hannibal du regard. Elle était toujours là. Elle était réelle elle, pas comme ces images qu'il avait vues. Enfin, l'était-elle vraiment ? Ou était-il en plein délire ? Peut être avait-il consommé des fruits qui provoquaient des hallucinations ? Ou de la viande avariée ? Il devait en avoir le cœur net. Il se redressa doucement et s'avança vers sa congénère. Il tendit son museau, cherchant à atteindre l'épaule au pelage si clair par rapport au sien. Sa truffe rencontra des poils. Un vrai contact. Il était bien dans la réalité.


"Tu es réelle et je le suis aussi. Pardon pour ma confusion, mais je crois que je viens d'avoir des visions."

Il n'y avait aucune honte à parler de ses faiblesses. Même si il essayait de cacher son état, son incompréhension devait être inscrite sur son visage. Autant discuter ouvertement. Surtout qu'il lui semblait bien l'avoir entendue marmonner quelque chose.


Jadis

“Tu n'es pas défini par ce qui t'es arrivé; Tu es défini par la personne que tu décides d'être.”


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/10/2018
Messages : 71
Expérience : 228

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Iota Raven
Jeu 11 Oct - 21:34
Voir le profil de l'utilisateur
Perdue, les membres tremblants et le souffle court, Hannibal tenta de reprendre peu à peu ses esprits. Elle voyait bien Jadis au loin, mais elle n’avait plus vraiment l’impression qu’il puisse être réel. En fait, la louve doutait même que tout cela soit réel. Peut-être n’avait-elle jamais croisé la route de Jadis, peut-être même n’avait-elle jamais été une louve de la meute des Raven. Et puis, il y avait cette sensation étrange, que ce qu’elle venait de voir, comme un rêve éveillé, était en réalité une vision de son passé. Mais cela faisait des mois désormais qu’elle n’avait plus prêté la moindre attention à son passé. Elle s’était construit une nouvelle identité, celle qu’elle voulait et qu’elle sentait avoir toujours été. Puis, elle avait fait en sorte de ne plus se soucier de ce qui se trouvait derrière elle. Ce qui s’était produit avant n’influençait pas sa vie ; tout ce qu’elle souhaitait, c’était vivre auprès des siens. Hannibal sentit quelque chose effleurer son pelage et elle fut surprise de constater que c’était Jadis qui s’était approché, sans doute pour s’assurer qu’il ne rêvait pas. Elle aussi avait besoin d’en être certaine, alors, elle ne le repoussa pas et se contenta de le laisser faire tandis qu’elle-même rapprochait sa truffe du pelage du mâle. Il était bien là en face d’elle, c’était donc une certitude, elle ne rêvait pas. « Tu es réelle et je le suis aussi. Pardon pour ma confusion, mais je crois que je viens d'avoir des visions. »

Hannibal cligna des yeux, un peu perplexe. Avait-il vu ce qu’elle avait vu ? Cette petite louve fille d’un alpha avec qui elle avait eut l’impression d’être très amie ? Ou peut-être qu’elle n’avait rien vu et c’était contentée de rêvasser un peu trop fort… Elle ravala doucement sa salive et secoua la tête, comme pour se tirer d’un sommeil trop profond et qu’elle ne maitrisait pas. « Nous sommes réels. » Oui, c’était une sorte d’évidence désormais. Elle s’ébroua et toisa le mâle du regard. Il semblait un peu plus à l’aise qu’elle, mais était-ce la réalité ou simplement une façade ? « J’ai vu quelque chose, mais je ne suis pas sûre de savoir comment l’interpréter. » Elle marqua une légère pause, avant de reprendre ; « Pour être honnête, je suis un peu perdue… »



Hannibal épie les autres en #cc99cc  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jadis
Sigma Raven
Date d'arrivée : 06/10/2018
Messages : 154
Expérience : 746

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Sigma Raven
Sam 13 Oct - 14:23
Voir le profil de l'utilisateur
Contrairement à ce qu'il aurait pu penser, son intrusion dans l'espace vital de sa congénère ne se termina pas par un coup de crocs. Il était vrai qu'il avait agi un peu trop promptement. D'autres loups n'auraient pas supporté un contact physique sans avoir donné préalablement leur accord. On pouvait dire qu'il chanceux ou alors confiant en lui. Ou carrément fou. D'ailleurs avec ces visions, les autres pouvaient avoir raison de le qualifier d'être bizarre. Qui voyait des choses qui n'existaient pas ? Les cerfs après avoir trop mangé de certains fruits pourris. Et lui, Jadis. Et, à sa plus grande surprise également, Hannibal !

Devant ses yeux agrandis par l'étonnement, elle aussi avoua avoir été victime de visions. Voilà qui expliquait pourquoi elle avait cherché à le toucher. Elle avait perdu pied dans la réalité. Ils étaient deux êtres liés par un état commun de confusion. La journée prenait une tournure étrange. Le Sigma se creusa les méninges pour ne pas laisser un silence gênant s'installer.


"Peut être une hallucination collective ? Enfin, cela dépend de ce que tu as vu."

Sauf que la Général venait tout juste de rentrer de mission. Elle n'avait donc pas pu manger les mêmes proies qu'eux. L'eau peut être ? Mais dans ce cas-là, toute la meute aurait été touchée. Cela devrait être le bazar aux tanière. Pourtant, aucun hurlement de rassemblement ne se faisait entendre. Il avait bien plus l'impression qu'ils étaient les seuls individus à avoir subi cette chose.

"J'aimerai bien avertir l'Alpha de ces visions. Mais je crains que l'on ne soit mis en quarantaine et que l'on perde notre fiabilité. Je n'ai pas envie d'être retenu dans une tanière et perdre ma condition physique. Et je ne pense pas que tu veuilles que l'on t'enlève ton rang, même temporairement."

En se mettant à la place de l'Alpha, ils seraient considérés comme dangereux pour le clan mais également pour eux-même. Il y avait trop de conséquences négatives possibles à divulguer leur aventure. Il ne supporterait pas d'être enfermé sans pouvoir se défouler. Il ne se sentait pas malade. Juste encore confus par les images qu'il avait vues. Cela ne l'empêcherait pas de combattre en cas de nécessité.

"En tout cas, je suis persuadé qu'il ne faut pas s'inquiéter. Tu n'as pas l'air mal en point. Nous sommes seulement un peu perturbés par ce que l'on a vu. Mais après une bonne nuit de sommeil, on n'y pensera plus et tout ira mieux !"

Il mit de la détermination dans ses paroles pour rassurer Hannibal. Mais aussi pour se convaincre lui-même. Il fit quelques pas en arrière pour lui rendre son espace et lui adressa un sourire d'encouragement.


Jadis

“Tu n'es pas défini par ce qui t'es arrivé; Tu es défini par la personne que tu décides d'être.”


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/10/2018
Messages : 71
Expérience : 228

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Iota Raven
Lun 15 Oct - 10:35
Voir le profil de l'utilisateur
« Peut être une hallucination collective ? Enfin, cela dépend de ce que tu as vu. » La louve y avait bien songé, mais elle ne trouvait pas de point commun entre ce qu’elle avait récemment et ce que lui avait fait. Il n’avait probablement pas mangé la même proie, bu la même eau et reniflé le même air. Il était donc fort peu probable qu’il s’agisse de quelque chose de collectif. Et pourtant, il venait de le vivre tous les deux et elle ne parvenait pas à se l’expliquer. Cependant, comme elle ne voulait pas attirer l’attention sur ses réflexions personnelles et risquer de devenir une paria pour les siens, elle tenta d’approuver les propos de Jadis en hochant doucement la tête. Certes n’était-elle que très peu convaincue, pourtant, elle garderait ses réflexions pour elle le temps de comprendre ce qu’il venait de se produire. « J'aimerai bien avertir l'Alpha de ces visions. Mais je crains que l'on ne soit mis en quarantaine et que l'on perde notre fiabilité. Je n'ai pas envie d'être retenu dans une tanière et perdre ma condition physique. Et je ne pense pas que tu veuilles que l'on t'enlève ton rang, même temporairement. » Elle avait l’impression de sentir une menace dans les propos de Jadis et elle grogna légèrement. Sans doute n’avait-il pas voulu sous-entendre quoi que ce soit de négatif, mais elle n’appréciait absolument pas ce qu’il venait de suggérer. Elle n’allait pas perdre son rang, pour aucune raison que ce soit, tout simplement parce qu’elle était bien trop bonne dans son domaine. « Tu as parfaitement raison. Je ne dirais rien. » Mais si Jadis tentait de dire quoi que ce soit, elle se chargerait de le faire taire, peu importe la manière. S’il avait effectivement raison et s’ils risquaient tous les deux d’être jetés aux oubliettes, alors il plongerait le premier, et probablement même le pousserait-elle un peu. Hannibal aimait les siens, pas les traitres. « En tout cas, je suis persuadé qu'il ne faut pas s'inquiéter. Tu n'as pas l'air mal en point. Nous sommes seulement un peu perturbés par ce que l'on a vu. Mais après une bonne nuit de sommeil, on n'y pensera plus et tout ira mieux ! »

Mais pour l’heure, le sujet n’était pas à la trahison. Hannibal hocha la tête pour toute réponse, car elle n’était pas très bavarde de nature, et décida de se concentrer sur autre chose. La louve grise aurait tout le temps nécessaire d’y réfléchir plus tard, loin des autres, lorsqu’elle serait suffisamment seule et au calme pour poser des mots justes sur ce qu’elle venait de voir. En attendant, elle décida de concentrer son attention sur autre chose. La truffe près du sol, elle désigna quelques feuilles mortes en bon état. « Montre-moi comment tu sélectionnes les feuilles, tu veux bien ? La tanière de cette oméga ne va pas se remplir toute seule ! »



Hannibal épie les autres en #cc99cc  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jadis
Sigma Raven
Date d'arrivée : 06/10/2018
Messages : 154
Expérience : 746

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Sigma Raven
Sam 20 Oct - 12:40
Voir le profil de l'utilisateur
Un soulagement envahit Jadis lorsque sa comparse approuva sa proposition. Il allait pouvoir continuer à devenir performant sans crainte d'être mis en quarantaine. Il avait confiance en Hannibal. Était-ce son aura de Général qui produisait chez lui  cette foi en ses paroles ? Il n'en savait trop rien. Il était rassuré et c'était le plus important. Maintenant, il n'y avait plus qu'à s'occuper pour laisser ces tracas loin de son esprit. Ce fut la femelle qui apporta une solution. Elle redirigea son attention sur sa précédente tâche. Ah oui, c'était vrai qu'il s'était donné pour mission de rendre confortable le lieu de vie de la nouvelle Oméga. Il allait finir par être en retard à force de rêvasser. Elle allait finir par croire qu'il l'avait oubliée ou pire qu'il était un menteur. Hors, il détestait faire de la peine aux siens. Vite, il se remit au travail avec hardeur.

"Je choisis celles qui sont le moins abimées, les plus grandes et les plus souples. Il faut qu'elles puissent tenir le plus longtemps possible. Et si elles ont une jolie couleur, c'est encore mieux. L'hiver apporte parfois son lot de déprime et un souvenir d'automne peut ramener un peu de chaleur dans un cœur meurtri."

Il était bien placé pour connaître ce sentiment de tristesse qui accompagnait la neige. Chacun avait ses complexes. Il s'ébroua brièvement avant de plonger son museau dans le tas de feuilles mortes. Il n'y avait pas de temps à perdre. Épaulé par la Iota, il terminerait plus rapidement sa sélection. Il était d'ailleurs étonnamment ravi qu'elle ait décidé d'apporter son concours à sa mission. Il aurait plutôt songé qu'elle préférait se reposer après son travail effectué sur les autres terres. Ce qui aurait été une envie totalement légitime.


Jadis

“Tu n'es pas défini par ce qui t'es arrivé; Tu es défini par la personne que tu décides d'être.”


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/10/2018
Messages : 71
Expérience : 228

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Iota Raven
Lun 22 Oct - 19:40
Voir le profil de l'utilisateur
Alors qu’Hannibal remuait doucement les feuilles mortes de sa truffe, elle ne put s’empêcher d’observer Jadis du coin de l’œil. Il avait visiblement l’air soulagé qu’elle change de sujet de la sorte pour s’attarder sur la mission qu’il s’était vu confier. La louve grise le laissa donc chercher comme il l’entendait. « Je choisis celles qui sont le moins abimées, les plus grandes et les plus souples. Il faut qu'elles puissent tenir le plus longtemps possible. » C’était logique après tout. Ils n’allaient pas ramener tous les deux des feuilles à moitié rongées par les insectes et surtout très rêches. C’était loin d’être agréable que de se coucher sur des feuilles mortes et mal triées. « Et si elles ont une jolie couleur, c'est encore mieux. L'hiver apporte parfois son lot de déprime et un souvenir d'automne peut ramener un peu de chaleur dans un cœur meurtri. » Et si Hannibal n’écoutait que d’une oreille distraite, elle ne put s’empêcher d’approuver d’un léger signe de tête. Oui, il avait parfaitement raison, les couleurs de quelques feuilles dorées pourraient vraiment embellir le cœur de la jeune Oméga. Alors elle s’appliqua à trier quelques feuilles orangées et jaune pour constituer une petite pile à sa droite. Puis finalement, elle se redressa pour demander approbation à son chef de mission « Comme ça, c’est bien, ou je m’y prends mal ? »

Elle n’attendit pas sa réponse pour bailler et s’étirer légèrement. Elle commençait lentement à sentir le poids de la fatigue s’abattre sur elle. Cependant la général Iota ne se laissa pas abattre et décida de continuer dans sa tâche pour éviter de voir son esprit se faire subitement habiter par l’étrange vision qu’elle venait d’avoir. Et puis au bout d’un moment, comme le silence la ramenait à quelques minutes en arrière, elle décida de prendre la parole ; « Dis-moi Jadis, tu te plais dans la meute ? » La question était bête alors elle décida très rapidement de la reformuler ; « Ce que je veux dire, c’est que je n’ai pas souvent l’occasion d’être avec d’autres Raven -Iota mis à part. » Elle marqua une courte pause pour dénicher une feuille et la poser sur son petit tas. « Alors je n’ai pas souvent l’occasion de savoir si les autres vont bien. » Elle sourit faiblement.



Hannibal épie les autres en #cc99cc  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jadis
Sigma Raven
Date d'arrivée : 06/10/2018
Messages : 154
Expérience : 746

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Sigma Raven
Mar 23 Oct - 16:34
Voir le profil de l'utilisateur
Jadis ne prit pas la peine de surveiller les gestes d'Hannibal. Ses paroles avaient été assez claires pour éviter toute erreur. Et même si elle avait fait tout le contraire, il ne le lui aurait sûrement pas reproché. Il se serait contenté d'un hochement de tête et aurait trié ce qu'il lui manquait après qu'elle soit partie. Ce n'était pas en critiquant le travail des siens qu'il arriverait à apporter un peu de joie dans leur journée. Heureusement pour lui, la Général portait bien son rang. Elle réussit parfaitement dans sa tâche. Il prit néanmoins le temps de vérifier entièrement son tas. Mais ses yeux rieurs trahissaient ses émotions. Être supérieur à un Général coïncidait plus ou moins au statut de Bêta ou d'Alpha. Des rêves de grandeur qui ne faisaient pas partis de ses objectifs. Cette situation était juste amusante pour lui.

"C'est de l'excellent boulot ! J'apprécie grandement ton aide. Notre jeune Oméga n'aura pas à attendre trop longtemps grâce à toi !"

Après un grand sourire de satisfaction, il se hâta de grossir son propre tas. Il ne fallait pas avoir les yeux plus gros que le ventre, car après il faudra pouvoir les transporter toutes ces feuilles. Encore quelques minutes de travail et il y en aura assez. Mais une question étonnante vint le stopper. Il prit le temps de poser la feuille qu'il avait dans sa gueule avant de répondre avec franchise.

"Les Raven sont la famille que je me suis choisie. Je me sens à ma place au sein de tous mes frères et sœurs de meute. J'essaye de les rendre aussi heureux que je le suis lorsque je les vois sourire."

Il hésita quelques instants à dire le fond de sa pensée. Mais il décida de se jouer des éventuelles conséquences que pourraient avoir ses mots.

"Je déplore seulement le manque d'actions. La routine tue. Nous sommes trop pantouflards. J'aimerai que nous soyons plus ambitieux. Plus conquérants. Qu'un but commun anime notre cœur. Que l'on puisse sentir l'adrénaline courir dans nos veines. Être un vrai Loup tout simplement."


Jadis

“Tu n'es pas défini par ce qui t'es arrivé; Tu es défini par la personne que tu décides d'être.”


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/10/2018
Messages : 71
Expérience : 228

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Iota Raven
Dim 28 Oct - 8:53
Voir le profil de l'utilisateur
« C'est de l'excellent boulot ! J'apprécie grandement ton aide. Notre jeune Oméga n'aura pas à attendre trop longtemps grâce à toi ! » Hannibal ne put s’empêcher de sourire doucement. Elle était générale et pourtant, pour cette opération un peu extraordinaire, elle se retrouvait sous les ordres d’un guerrier qu’elle ne connaissait que très peu. Avec du recul, dans un contexte différent, elle se serait probablement fâchée de devoir se soumettre ainsi à un loup qui, même s’il n’était pas d’un rang supérieur, lui devait un certain respect dû à son rang à elle. Et pourtant aujourd’hui, elle était simplement amusée par le fait qu’il la félicite comme on pourrait féliciter un louveteau. Elle hocha doucement la tête, mais, un peu fatiguée par ses aventures passées, elle décida de s’asseoir pour souffler un peu. « Les Raven sont la famille que je me suis choisie. Je me sens à ma place au sein de tous mes frères et sœurs de meute. J'essaye de les rendre aussi heureux que je le suis lorsque je les vois sourire. » A nouveau la louve grise au yeux ambrés hocha la tête. Cette fois-ci avec plus de vigueur et d’entrain. Elle ne pourrait le contredire sur cet avis puisqu’elle partageait le même sentiment lorsqu’elle était avec les siens. Bien sûr, elle l’exprimait d’une toute autre façon, un peu trop bourru et agressive pour aimer les siens avec douceur. Et pourtant elle aimait sa meute du plus profond de son cœur. « Je partage ton avis. »

Elle sourit faiblement. Exprimer ses sentiments n’était pas une chose aisée. Elle ignorait pourquoi, mais elle avait toujours eu du mal à dire ce qu’elle ressentait. Peut-être était-elle née ainsi. Parfois elle avait l’impression d’être anormale. Et d’autres fois, elle avait l’impression que c’était les autres qui ne l’était pas. « Je déplore seulement le manque d'actions. La routine tue. Nous sommes trop pantouflards. J'aimerai que nous soyons plus ambitieux. Plus conquérants. Qu'un but commun anime notre cœur. Que l'on puisse sentir l'adrénaline courir dans nos veines. Être un vrai Loup tout simplement. » Hannibal resta silencieuse pendant un instant, songeuse. Elle pouvait comprendre cette frustration de rester immobile. Mais elle ne la partageait pas. Car elle était constamment sur le terrain, à étudier et épier les autres meutes. Elle savait davantage de choses que les autres et c’était ce qui lui permettait de comprendre les rouages de la politiques entre les différents loups qui parcouraient les terres de Raja’Ah. Cependant, elle ignorait si elle devait aborder ou non le sujet avec Jadis. Alors, la louve se racla doucement la gorge pour prendre la parole ; « Tu sais Jadis, nous sommes loin d’être passifs. Depuis que Seishin à prit le pouvoir pour que nous ayons un alpha, il se passe beaucoup de choses. Seulement, tu n’es pas forcément au courant de tout. » Elle pencha doucement la tête sur le côté. Le sujet était plus que délicat à aborder et elle ne voulait pas augmenter davantage la frustration du loup noir. « Dis-toi simplement que tu dois être prêt pour le jour ou nous aurons besoin de toi. » Elle tenta de sourire, faiblement, mais sourire n’était pas son fort non plus.



Hannibal épie les autres en #cc99cc  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jadis
Sigma Raven
Date d'arrivée : 06/10/2018
Messages : 154
Expérience : 746

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Sigma Raven
Lun 29 Oct - 16:57
Voir le profil de l'utilisateur
Il était amusant de voir combien Hannibal privilégiait le langage corporel aux mots. Ce n'était pas avec elle qu'il pourrait avoir de longues discussions sur le sens de la vie. Mais elle avait l'avantage de ne pas le saouler avec du bavardage inutile. Parce qu'il ne fallait pas se voiler la face. Il y avait certains femelles très superficielles qui ne cessaient jamais de parler de leur physique ou de leurs amourettes. C'était lassant à force. Parfois même totalement incompréhensible aux yeux du mâle. Des hochements de tête et un sourire étaient bien plus clairs, en plus d'être des signes positifs.

Ses paroles intrépides n'eurent d'ailleurs aucune incidences désastreuses pour lui. Aucune remontrance de la part de la Général. Bien au contraire, il fut plutôt récompensé par des sortes d'indices. Apparemment, si il comprenait bien les sous-entendus, quelque chose se tramait dans l'ombre. Mais lui, simple Sigma, n'avait pas droit à toutes ces informations. Il ne saurait que ce qui était nécessaire à son boulot. Et en réfléchissant bien, cela lui convenait. Il ne s'offusqua donc pas d'être laissé pour compte.


"Chaque rang comporte ses responsabilités et ses avantages. Je préfère combattre au Soleil que m'égarer dans l'Ombre des secrets."

Il n'avait pas besoin d'être dans la confidence pour savoir qu'il était digne de confiance. Lui accorder le rôle de Sigma était déjà une preuve de confiance en soi. On ne choisissait pas à la légère les membres qui défendraient la meute. Il en fallait des tripes pour être en première ligne !

"Je suis prêt et je le serai encore plus le moment venu. J'ai simplement hâte que ce jour J arrive !"

Ses paroles pleine de détermination furent accompagnées par un regard rempli de fierté. Il était conscient de ses compétences et ne se sous-estimait pas. Son attention se reporta sur les feuilles mortes. Il avait profité des mots qu'ils avaient échangé pour terminer son tri.

"Nous avons suffisamment de feuilles. Je te propose de les porter jusqu'à la tanière de l'Oméga ?"


Jadis

“Tu n'es pas défini par ce qui t'es arrivé; Tu es défini par la personne que tu décides d'être.”


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sauter vers: