MEUTE EAGLE

Effectifs de la meute
Missions de la meute
recherche membres



 

 :: Terres de Raja'ah :: Territoire Raven :: Clairière Perdue Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Joie d'Automne [Hannibal]
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Jadis
Sigma Raven
Date d'arrivée : 06/10/2018
Messages : 154
Expérience : 746

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Sigma Raven
Dim 7 Oct - 11:31
Voir le profil de l'utilisateur
L'Automne s'était bien installé dans la forêt. Qu'importe où il posait son regard, Jadis ne voyait que des parcelles de ciel enflammées. De jolies teintes rousses qui contrastaient fortement avec la couche nuageuse grisâtre. Les arbres étaient élégants en cette saison. Ils faisaient resplendir leur territoire. Il était heureux de pouvoir bénéficier de ce spectacle de la Nature. Parfois, il se demandait même si les autres meutes n'étaient pas jalouses des beautés de leurs terres. Peut être même que certains loups venaient ici en cachette pour admirer ce tableau ? Non, ce n'était pas possible. Il avait confiance en la vigilance des Gammas. Il travaillait suffisamment avec eux pour connaître leurs compétences. Il n'y avait pas de doute à avoir. La végétation orange n'appartenait qu'à eux seuls. Et il comptait bien profiter de cet avantage !

La tête au ras du sol, le Sigma fouillait dans les tas de feuilles qu'il rencontrait sur son chemin. Il secoua négativement la tête à plusieurs reprises. Au bout de longues minutes de fouille, il trouva enfin ce qu'il cherchait. Là, devant lui, se dressait un gros empilement de feuilles mortes. Il était bien plus imposant que les autres car le vent s'était heurté à une souche. Les doigts des arbres n'avaient pas pû s'étaler ailleurs. C'était parfait. Jadis grimpa d'un bond sur la souche. Et sans préavis, il sauta dans le tas. C'était amusant de se faire avaler par la mort. Cette image le fit d'ailleurs éclater de rire. Sa joie brisa la monotonie des pépiements d'oiseaux.


Jadis

“Tu n'es pas défini par ce qui t'es arrivé; Tu es défini par la personne que tu décides d'être.”


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/10/2018
Messages : 71
Expérience : 228

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Iota Raven
Dim 7 Oct - 12:23
Voir le profil de l'utilisateur
Douce journée d’un début d’Automne clément. Peu à peu les feuilles vertes étaient devenues orange, puis jaunes, et tombaient désormais au sol, formant sur ce dernier un tapis d’or et de bronze absolument admirable. Tout semblait être incroyablement plus lent depuis que la saison avait changé et même les animaux de la forêt vivaient le nouveau temps avec plus de quiétude et plus de douceur qu’auparavant. Dans ces couleurs chaudes et vives pourtant, une silhouette se démarquait légèrement des alentours. Grise et parsemées de blanc, la douce fourrure avançait lentement en observant les alentours avec une légère curiosité. La louve qui portait cette si belle robe avait quitté pendant longtemps les terres des Raven pour aller espionner les autres meutes. Désormais, elle était de retour et pouvait profiter de la beauté et de la richesse des terres qui appartenaient aux siens.

En trottinant, elle observait les écureuils préparer leurs réserves de nourriture dans les branches. Parfois elle apercevait au loin des chevreuils s’enfuir en sautant par-dessus les fourrés mais ne s’en souciait guère. Elle était encore trop épuisée pour chasser et n’avait jamais véritablement excellé dans ce domaine. Puis, sans vraiment s’y attendre, l’odeur d’un loup l’interpela. Il s’agissait d’un Raven, c’était une certitude, et pourtant, elle ne se souvenait pas de l’avoir déjà croisé. Mais elle n’accordait pas souvent de l’importance aux autres membres de la meute, alors il était également probable qu’elle l’ait déjà croisée sans s’en soucier outre-mesure. Curieuse comme toujours, elle suivit sa piste jusqu’à l’apercevoir dans un tas de feuille. Hannibal eut envie de sourire, un peu moqueuse, mais resta de marbre et s’assit, non loin de lui, sans chercher à se faire remarquer. Elle n’avait pas l’intention de le déranger, mais en même temps, elle trouvait étrange qu’un loup joue de la sorte dans des feuilles mortes. Un loup adulte, tout du moins. Pourtant, à le voir rire de la sorte, l’espionne ne put s’empêcher de se demander si elle s’amuserait autant, dans une pareille situation. Sa voix brisa alors le temps, tandis que sa curiosité prenait davantage le dessus. « Qu’y-a-t-il de drôle ? ».



Hannibal épie les autres en #cc99cc  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jadis
Sigma Raven
Date d'arrivée : 06/10/2018
Messages : 154
Expérience : 746

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Sigma Raven
Dim 7 Oct - 15:18
Voir le profil de l'utilisateur
Des mots vinrent se glisser dans son rire. Le joli son n'était plus agréable avec cette intrusion. Jadis inspira un grand coup avant de refermer sa gueule. Le temps de l'hilarité était-il déjà fini ? Le travail allait-il écourter son moment de liberté ? Mais d'abord, à qui appartenait la voix qui lui avait causé ? Pouf ! Il émergea sa tête du tas, ignorant la présent de feuilles collées sur son pelage. Cela lui faisait un drôle de petit couvre-chef naturel. Heureusement qu'il n'avait pas de miroir à sa portée, parce qu'il n'aurait pas pu s'empêcher de s'esclaffer à nouveau.

Son visage affichant tout le sérieux d'un Guerrier, il balaya les alentours du regard. Son interlocutrice ne fut pas difficile à découvrir. Il la reconnut facilement grâce à son pelage. Il avait de la chance de tomber sur elle. Il aurait très bien pu s'agir de personnes bien plus désagréables à côtoyer. Même si il n'avait jamais tissé de lien spécifique avec elle. Il la connaissait uniquement de vue et de nom, comme bon nombre de membres d'ailleurs. Trop de travail et les interactions sociales finissaient par n'être que des passages en coups de vent. C'était mauvais pour le moral. Lui, il s'entrainait dur mais rendait service dès qu'il le pouvait. Sa recherche de feuilles mortes en était le parfait exemple. Il s'était juste parmi un peu d'amusement.


"Mon idée d'une mort absurde et amusante à la fois."

Il sentait que sa réponse n'éclairerait pas totalement la curiosité de la louve. Il prit la peine de dévier légèrement le sujet pour ne pas qu'elle se sente perdue.

"Veux-tu redécouvrir la sensation de jouer dans un tas de feuilles ? C'est un super retour en enfance avec l'insouciance et la joie simple ! A moins que tu n'ais besoin d'autre chose, Hannibal ?"

Généreux, il était prêt à lui laisser sa place si elle le souhaitait. Ou à lui rendre un quelconque service.


Jadis

“Tu n'es pas défini par ce qui t'es arrivé; Tu es défini par la personne que tu décides d'être.”


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/10/2018
Messages : 71
Expérience : 228

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Iota Raven
Dim 7 Oct - 17:21
Voir le profil de l'utilisateur
Son nom, elle n’était plus certaine de s’en souvenir. Elle savait pourtant qu’elle l’avait déjà croisé une fois. Son visage et le son de sa voix lui donnait une vague impression de déjà vu mais elle était incapable de le nommer. Etrange sensation. Et puis soudainement, elle se souvint qu’elle avait déjà entendu un autre loup parler de lui ; il se nommait Jadis et était un guerrier dans la meute. Intéressant. Hannibal ne prenait jamais le temps de s’arrêter pour discuter avec les loups d’autres rangs, bien trop concentrée sur les Iota qu’elle devait guider et aiguiller afin de réaliser les meilleures opérations en dehors du territoire des Ravens. « Mon idée d'une mort absurde et amusante à la fois. » Elle n’était pas sûre de comprendre mais elle hocha tout de même la tête pour engager un semblant de conversation. Elle ignorait que les guerriers avaient pour habitude de se divertir en s’amusant comme des enfants. « Veux-tu redécouvrir la sensation de jouer dans un tas de feuilles ? C'est un super retour en enfance avec l'insouciance et la joie simple ! A moins que tu n'ai besoin d'autre chose, Hannibal ? ». La louve se retint de ricaner d’amusement et se contenta de sourire légèrement. Jouer ? Elle ?

Elle se redressa et s’avança de quelques foulée pour s’approcher un peu plus de Jadis, puis elle se remit assise tout en continuant de l’observer avec un mélange d’amusement et de curiosité. « Je ne me souviens pas de mon enfance. » Le ton était sec, mais pas par méchanceté, simplement parce qu’elle ne savait pas être plus douce. Et si elle l’avait appris, elle l’avait depuis lors oublié. Pourtant, elle décida de poursuivre avec un peu moins de rigueur ; « C’est un jeu que les sigma font souvent ? » Car si elle ne comprenait pas l’intérêt de cette drôle d’activité, elle avait pourtant saisi le fait que Jadis s’en amusait. Elle cligna des yeux et ajouta ; « Oh, et non, je n’ai rien à faire, puisque je rentre tout juste de mission, mais merci. »



Hannibal épie les autres en #cc99cc  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jadis
Sigma Raven
Date d'arrivée : 06/10/2018
Messages : 154
Expérience : 746

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Sigma Raven
Dim 7 Oct - 18:42
Voir le profil de l'utilisateur
Elle s'approcha, montrant ainsi qu'elle n'était pas fermée à la discussion. Elle eut même un sourire. Mais le ton qu'elle prit brisa le titubant sentiment de sympathie qu'elle dégageait. Jadis fit la moue en réponse à cette intonation inattendue et si contraire à la joie qui l'animait, lui. Elle ne devrait pas réagir comme çà à l'évocation futile du passé. C'était les Eagle qui étaient si préoccupés par l'absence de souvenirs. Pas les Raven.  Hannibal avait une réaction qui ne correspondait pas à sa meute. Anormalité ! A sa place, d'autres l'auraient déjà pointée du doigt et moquée. Voire chassée pour les plus extrémistes. Mais le Sigma était friand des idées loufoques. Étant farfelu lui-même, il n'allait pas exiler de ses relations un être différent. Il choisit d'oublier l'incident et la laisser s'exprimer tranquillement.

"Personne ne s'en souvient. Mais depuis mon arrivée ici, j'ai déjà pu observer de jeunes loups faire çà. Ils m'ont simplement donné l'envie de faire pareil. D'être aussi heureux qu'ils le paraissaient."

Une quête du bonheur en quelque sorte. On s'accrochait aux petits riens lorsqu'on n'avait plus de repères. Et les autres pouvaient être de solides ancres. En y songeant, la louve lui faisait penser à ces louvards. Ses questions étaient si innocentes qu'elles lui firent monter un sourire attendri.

"J'aimerai bien lancer la mode de ce jeu. Mais le problème c'est qu'il n'y a des feuilles mortes qu'en Automne. En ne le pratiquant pas assez, ils vont oublier les bienfaits ressentis. Ou alors, il faut que cela devienne une tradition !"

Il hocha vivement la tête d'un air déterminé. Cette idée pouvait être fort sympathique à créer. Il s'imaginait déjà, lançant le signal de départ à une rangée de loups s'apprêtant chacun à bondir pour faire le fou dans un tas de feuilles. Un excellent moyen de décompresser et un bon moment de cohésion qui changeait de la monotonie du boulot.

"Oh. J'espère que ta mission a été un succès. Par contre, fais attention à ne pas trop te faire influencer par tes rencontres."

Il lui fit un clin d’œil, la laissant comprendre le sous-entendu qu'elle voulait. Puis, il roula à plusieurs reprises dans l'empilement mort. Il prit plaisir à sentir les feuilles craquer sous son poids et leur odeur si particulière envahir son pelage. Enfin, il se redressa brusquement et se secoua violemment. Les feuilles voletèrent doucement autour de lui.

"J'ai une préférence pour ce genre de pluie. Pas toi ?"


Jadis

“Tu n'es pas défini par ce qui t'es arrivé; Tu es défini par la personne que tu décides d'être.”


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/10/2018
Messages : 71
Expérience : 228

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Iota Raven
Dim 7 Oct - 19:07
Voir le profil de l'utilisateur
« Personne ne s'en souvient. Mais depuis mon arrivée ici, j'ai déjà pu observer de jeunes loups faire çà. Ils m'ont simplement donné l'envie de faire pareil. D'être aussi heureux qu'ils le paraissaient. » Hannibal ne put retenir un rictus moqueur. Alors comme ça, les Sigma étaient tellement débordés dans leurs tâches qu’ils avaient même l’opportunité de pouvoir flâner suffisamment longtemps pour observer les louveteaux jouer. Bien. Au moins la louve était fixée sur les objectifs de chacun dans la meute. Ainsi, pendant que certains étaient prêts à donner du temps pour elle, d’autres préféré ne rien faire. C’était là le triste schéma d’une supériorité qu’auraient toujours les Iota sur les Sigma. Elle hocha la tête mais n’ajouta pas le moindre mot à ce sujet. Elle avait l’envie brûlante de lui expliquer qu’en temps que général elle n’avait pas le temps pour cela, mais ce serait une perte de temps. Et elle se sentait déjà ennuyée d’avance à l’idée de le lui expliquer. « J'aimerai bien lancer la mode de ce jeu. Mais le problème c'est qu'il n'y a des feuilles mortes qu'en Automne. En ne le pratiquant pas assez, ils vont oublier les bienfaits ressentis. Ou alors, il faut que cela devienne une tradition ! ». Elle écarquilla subitement les yeux, un peu surprise, puis se mit à glousser doucement. Pas par moquerie, mais simplement parce que l’idée lui semblait absolument loufoque. Qui aurait envie de créer une mode là-dessus franchement ? Jadis avait dû se prendre un coup sur la tête pour lui sortir des choses pareilles ! Elle se calma bien vite et, un sourire toujours au coin des babines, elle se racla la gorge ; « Certains arbres perdent leurs feuilles toute l’année. Mais pas par ici. » Son ton toujours aussi sérieux laissait pourtant transparaitre une certaine bonne humeur. Jadis était peut-être un peu étrange, mais il avait réussi à lui faire oublier sa fatigue.

« Oh. J'espère que ta mission a été un succès. Par contre, fais attention à ne pas trop te faire influencer par tes rencontres. » Elle se racla de nouveau la gorge et son sourire se changea pendant l’espace d’un instant en un rictus mauvais. « Mes missions sont toujours des succès. » Elle n’ajouta rien de plus, car elle ne craignait de devenir un tantinet plus abrupte si elle répondait à Jadis qu’il n’avait qu’à se mêler des ses grosses fesses poilues. Au lieu de cela, elle se contenta d’observer les feuilles tomber lentement de part et d’autre du loup au pelage sombre. « J'ai une préférence pour ce genre de pluie. Pas toi ? » Hannibal hocha doucement la tête, pensive ; « C’est vrai que c’est bien plus coloré et moins salissant ». Puis elle marqua un temps d’arrêt avant de reprendre ; « Mais je préfère de loin la neige de l’hiver et la blancheur de la forêt. C’est plus poétique pour moi ».



Hannibal épie les autres en #cc99cc  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jadis
Sigma Raven
Date d'arrivée : 06/10/2018
Messages : 154
Expérience : 746

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Sigma Raven
Lun 8 Oct - 4:15
Voir le profil de l'utilisateur
Décidément sa camarade était difficile à suivre. Ses mimiques moqueuses laissaient place à une sorte de véritable amusement. Mais ses paroles restaient exempts d'amicalité. Un vrai tourbillon de sentiments. Se comprenait-elle elle-même ? Ou était-ce simplement une carapace pour cacher la vraie Hannibal ? Blanche ou noire ? Plutôt de la même couleur que son pelage aux nuances grisées.

"Ah oui ? Où se trouvent ces arbres merveilleux ?"

Dès qu'il connaitrait leur position, il irait leur rendre visite. Il vérifierait si les feuilles sont aussi confortables que celle de cette clairière. Il pourrait même en ramener pour les comparer. Et on offrir à ces amis. Tiens, voilà que ses mots avaient vexé son interlocutrice. Il poussa un léger soupir de dépit. Rapidement, il mit les choses au clair. Il ne souhaitait pas créer de conflits dans sa grande famille. Surtout pour si peu.

"Je ne doutais pas de tes compétences. Tu n'es pas Général pour rien. Je te souhaitais simplement plus qu'une réussite, un succès. Il est normal de souhaiter le meilleur pour les siens, non ?"

Il ne fallait pas tout voir en noir. C'était triste. Mais d'un autre côté, c'était grâce à ce genre de personne qu'existaient les êtres comme Jadis. De doux fous qui amenaient un peu de joie. Peut être aurait-il dû choisir le rang d'Oméga ? Mais il avait une trop grande fierté pour s'abaisser à être un punching-ball toute l'année.

"Je ne peux qu'être d'accord avec toi sur la splendeur de nos terres enneigées. Mais malheureusement, je fais toujours tâche dans le paysage à cette saison. Je gâche toute la beauté du moment. Pour éviter çà, je suis obligé de me cacher sous la neige. Et c'est froid. Les feuilles sont plus chaudes."

Il accompagna ses paroles en donnant un coup dans l'arbre le plus proche. Une nouvelle pluie rousse s'abbatit sur eux. Le Sigma leva la tête, le regard rêveur. Puis, lorsque tout fut terminé, il revint dans la réalité du moment.

"En parlant de çà, il faut que je continue la tâche que l'on m'a confiée."

Il s'ébroua avant de se rediriger vers le tas. Et patiemment, il se mit à trier les feuilles. Il mit de côté les plus belles et repoussait d'un coup de museau les plus amochées.


Jadis

“Tu n'es pas défini par ce qui t'es arrivé; Tu es défini par la personne que tu décides d'être.”


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/10/2018
Messages : 71
Expérience : 228

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Iota Raven
Lun 8 Oct - 10:31
Voir le profil de l'utilisateur
« Ah oui ? Où se trouvent ces arbres merveilleux ? » Curiosité pleine de maladresse, aux yeux de l’espionne, Jadis n’avait pas l’air d’être adulte. Il semblait coincé à un âge ou les louveteaux grandissent en gardant toutefois une part de naïveté assez déroutante. Naïveté qui bien souvent, les confrontaient à quelques problèmes du monde adulte sans qu’ils n’en sachent rien. Hannibal, toujours assise et un peu songeuse, décida tout de même de satisfaire la curiosité du jeune loup ; « J’ai déjà aperçu des arbres de ce genre dans les plaines qui appartiennent à la meute Swallow. » Dans son ton toujours aussi détaché résidait pourtant une part de rêverie. Elle aimait les bois qui constituaient les terres de sa meute, mais ses expéditions l’avaient mené jusqu’aux terres Swallow et Eagle sur lesquelles elle avait découvert d’autres merveilles de la natures. Merveilles secrètes et qu’elle aurait aimé être la seule à connaitre.  « Néanmoins je doute qu’ils te laissent accéder à leurs terres pour voir ces arbres. » Triste réalité, les terres d’une meute n’étaient pas à partager avec n’importe qui. Hannibal se sentait donc privilégiée d’avoir eut l’opportunité dans sa vie de pouvoir s’échapper ailleurs.

« Je ne doutais pas de tes compétences. Tu n'es pas Général pour rien. Je te souhaitais simplement plus qu'une réussite, un succès. Il est normal de souhaiter le meilleur pour les siens, non ? » Hannibal cligna des yeux en revenant à la réalité et hocha doucement la tête. Au moins savait-il se rattraper avec quelques courbettes et, même si elle n’oublierait pas du si tôt que ses mots avaient été désagréables, elle se devait au moins d’admettre qu’il était respectueux, ce qui était plus qu’appréciable. « Tout à fait. » Elle songea un instant au fait qu’elle avait peut-être été un peu trop rude avec lui, mais, comme elle était bien trop fière pour s’excuser, elle refusa de l’admettre totalement. « A ce propos, et même si je ne suis pas persuadée de l’avenir, j’espère tout du moins que tu réussiras à lancer une mode avec ton jeu. Qui sait, peut-être que dans une centaine d’année, les nôtre fêteront la fête Jadis en se jetant dans des feuilles mortes. » A nouveau l’espionne hocha la tête, cette fois-ci davantage pour appuyer son propos qu’autre chose.

« Je ne peux qu'être d'accord avec toi sur la splendeur de nos terres enneigées. Mais malheureusement, je fais toujours tâche dans le paysage à cette saison. Je gâche toute la beauté du moment. Pour éviter çà, je suis obligé de me cacher sous la neige. Et c'est froid. Les feuilles sont plus chaudes. » Cette fois-ci pourtant Hannibal ne put s’empêcher de se sentir un peu peinée pour le loup noir. Elle ignorait si les propos du guerrier étaient suffisamment honnêtes pour être réels, mais elle avait l’étrange impression qu’il était réellement triste de ne pas pouvoir s’accorder avec la douceur de la neige, tout ça à cause de son pelage. L’espionne par exemple accordait une grande attention à son physique, parce qu’il faisait parti de ses atouts dans les tâches qui lui étaient confiées. Cependant, elle se sentait attristée par le fait qu’une simple couleur puisse gêner le loup. « Le noir c’est bien aussi. » Elle avait parlé sans trop réfléchir et son ton était toujours aussi rustre, pourtant, elle était sincère. Elle se voulait rassurante et bienveillante. Toutefois, les termes n’étaient peut-être pas les plus appropriés, alors elle rectifia ; « Enfin, dans la neige, ça se découpe suffisamment pour donner un très beau spectacle. Je ne pense pas qu’il faille s’en cacher. »

« En parlant de çà, il faut que je continue la tâche que l'on m'a confiée. » Hannibal s’arrêta là, observant plutôt Jadis remuer les feuilles de son museau. Après un moment, elle réalisa qu’il était en réalité en train de les trier, mettant d’un côté celles qui étaient abimées et de l’autre celles qui résistaient encore aux mauvais traitement de la météo. Elle sourit doucement, encore une fois amusée par ses attitudes de jeune loup. La louve grise devait bien admettre qu’elle demeurait toujours autant intriguée par le mâle noir. « Je doute que ton général t’ais demandé de ramener des feuilles, alors pour qui fais-tu cela ? »



Hannibal épie les autres en #cc99cc  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RAJA'AH
Chef suprême
Date d'arrivée : 18/09/2018
Messages : 90
Expérience : 295

Identité
SOUVENIRS:
10/10  (10/10)
Lun 8 Oct - 19:56
Voir le profil de l'utilisateur http://rajaah.forumactif.com
Tout commence par un flash, une lumière aveuglante qui vient perturber votre esprit. Et puis subitement, vous voyez cette grande louve blanche du nom de Raja'Ah. A cet instant, vous vous souvenez.

Jadis:
 

Hannibal:
 


Tout redevient clair et précis. Vous avez vu quelque chose, un souvenir égaré qui est revenu subitement. Vous vous souvenez.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jadis
Sigma Raven
Date d'arrivée : 06/10/2018
Messages : 154
Expérience : 746

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Sigma Raven
Mar 9 Oct - 16:57
Voir le profil de l'utilisateur
Une mine attristée passa fugitivement sur le visage de Jadis en apprenant que ses arbres merveilleux se trouvaient en terre Swallow. Ils resteraient donc à jamais inaccessibles. Il n'était pas du genre à franchir les frontières impunément. Son rôle de Sigma le retenait ici, paré à réagir au moindre danger. Il se reprit rapidement, guidé par son optimisme.

"Ce n'est pas grave. Il vaut mieux avoir des feuilles mortes uniquement Automne. C'est ce qui fait la beauté de cette saison."

Il adressa un sourire  à la louve. Sourire qui s'élargit lorsqu'il entendit ses sortes de paroles d'encouragement. Bon d'accord, une centaine d'années, cela pouvait paraitre très lointain. Mais il suffisait d'y croire pour faire avancer les choses. Et si l'un de ses congénères apportait un peu de foi à son projet, alors rien n'était perdu.

"Merci de ta confiance ! Mais je ne suis pas assez important pour donner mon nom à une fête. Et puis, ce serait comme une tradition familiale pleine de joie. Donc, pas de nom personnel. Il faudrait quelque chose qui unissent les nôtres.

Il voulut lancer quelques propositions, mais il se désista au dernier moment. Ce n'était pas à eux de choisir pour la majorité. Il fallait déjà accroitre le nombre d'adeptes du saut dans les tas de feuilles mortes. Il y aurait tout le temps pour la suite. Et puis, les paroles d'Hannibal sur son pelage le plongèrent dans d'autres réflexions. Il ne ressentit pas le besoin de rajouter quelque chose. Il préférait garder ce compliment en mémoire. Par contre, il pouvait lui expliquer la raison de son tri attentif.

"J'aide la nouvelle Oméga à rendre sa future tanière confortable. Elle vient tout juste d'arriver et ne connait pas assez nos terres pour être prête à affronter l'Hiver. Ces feuilles lui tiendront chaud."

A peine eut-il prononcé son dernier mot qu'un évènement se produisit. Il fut soudain aveugle et des visions envahir sa tête. Il n'y avait plus d'Hannibal devant lui, mais une majestueuse louve au poil immaculé. Il en eut le souffle coupé. Son rythme cardiaque s’accéléra devant la scène qui pénétrait son esprit. Une vie de solitude. Un mâle qui lui était inconnu mais qui connaissait son nom. La peur de perdre un être cher. L'existence de soeurs. Et des paroles horribles et culpabilisantes.

Le retour au monde réel fut brutal. Cette intrusion brisa toute la joie qui animait Jadis quelques instants plus tôt. Il lâcha la feuille qu'il avait en gueule et s'écroula au sol.


Jadis

“Tu n'es pas défini par ce qui t'es arrivé; Tu es défini par la personne que tu décides d'être.”


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sauter vers: