Une vie de misérable [PV - Sorren]
Ven 11 Jan - 11:23
Croquemitaine
40
159
14/11/2018

Identité
Santé: Très bonne
Positionnement: Inexistant
Solitaire

«Une vie de misérable»
Avec Sorren

Le bruit de l’océan titillait tes tympans. Tu marchais sur le sable, tu n’avais rien à faire en ce jour maudit. Tu marchais encore et encore, laissant le vent t’emporter l’a où il le désirait, c’était la meilleure chose à faire à t’es yeux. Que pouvais-tu faire d’autres ? Toi qui vivais en obéissant aux autres sans rien dire, seul tu n’étais rien, tu te nourrissais quand la faim te prenait et quand tu avais plus faim que soif sinon tu ne pouvais choisir. C’était une vie misérable, mais tu ne pouvais rien faire. C’était comme si tu étais programmé pour vivre ainsi.

Les heures défilaient et tu ne bougeais plus, assis sur le sable froid, la neige commençait à recouvrir ton corps, tu avais froid, mais tu arrivais à supporter cette fraîcheur. Tu avais dû vivre bien pire, la preuve était tes multiples cicatrices, ce n’était pas la neige qui te ferait reculer, loin de là.

Sans entendre le canidé qui approchait, ton regard restait fixé sur les vagues, sans rien pensées, comme si ton corps était sans vie. C’était si pitoyable…
© Codage par Zagan.


Depuis toujours, je me cache dans les coins sombre. Je suis celui qui effraie les petits pour qu’il reste sage.
Depuis toujours, j’ai supporté ce rôle, mais tout à changé car, aujourd’hui, je sors au grand jour, je sors vous hanter et détruire ceux qui ne mérite pas de vivre.
Je suis le Croquemitaine, la dernière ombre que vous verrez si on m’en donne l’ordre.

Souvenir:
 
Re: Une vie de misérable [PV - Sorren]
Dim 13 Jan - 22:48
Sorren
122
102
21/10/2018

Identité
Santé: Très bonne
Positionnement: Inexistant
Beta Swallow
Sorren était l’ombre de lui-même désormais. Il était allongé sur le sable depuis de longues heures déjà. Il avait tout ce qu’il avait à faire dans la meute. Et après une patrouille aux frontière qui s’était avérée plus calme que calme, il s’était allongé dans le sable pour prendre un peu de repos. Encore une fois, le sommeil l’avait fui. Quand il fermait les yeux, il voyait Silent et Kainan le fuir. Le détester. Cette absence te sommeil lui faisait perdre de l’état. Il avait maigri encore. Le froid n’aidait pas. Il avait peur de mourir petit à petit. Il devait se reprendre. Il le savait. Mail il n’y parvenait pas.

Finalement, il se leva. Le froid était entrain de l’engourdir et le brouhaha des mouettes l’avait sorti de ses songes profonds. Il gronda et s’étira longuement afin de réchauffer ses muscle douloureux. Il s’ébroua pour faire partir la neige puis balaya l’endroit du regard. Si le froid rendait les odeurs bien plus faible, voilà déjà un moment que l’odeur d’un loup lui titillait le nez. Il s’approchât alors du canidé, ne sachant pas encore s’il était ami ou ennemis. Mais l’odeur qu’il dégageait n’était aucunement celle d’une meute. Alors, le gris senti ses muscles se tendre. Un solitaire. Voilà qui rendait la journée un peu moins morose. Il espérait qu’il lui changeât les idées de manière durable.


Re: Une vie de misérable [PV - Sorren]
Mar 15 Jan - 19:14
Croquemitaine
40
159
14/11/2018

Identité
Santé: Très bonne
Positionnement: Inexistant
Solitaire

«Une vie de misérable»
Avec Sorren

Tu avais vu ce canidé s’approcher de toi, il ne semblait pas agressif, bien au contraire. De la neige tombait de ton pelage quand tu bougeas pour apercevoir ce mâle étrange. Tu avais reconnu cette odeur, l’odeur des Swallow. Il était vraiment étrange ce canidé, tu avais l’impression de te voir, aussi dépité qu’un canard boiteux.

Tu te levas, secouant ta pelisse pour rejoindre le mâle tricolore. Tu étais intrigué par son comportement aussi sombre et triste. Il semblait à la limite de la dépression, tout comme toi en réalité, mais c’était différent, tu étais un canidé obéissant, comme un oméga mais tu ne te faisais pas battre, c’était plutôt toi qui battais les autres.

« Bonjour, puis-je vous aider ? »

Tu parlais doucement, d’une voix très faible à cause du froid qui t’avais rendu els corde vocal biens èche. Tu ne savais plus depuis combien de temps tu étais sous la neige, à force tu tomberais malade, c’était la seule chose que tu allais gagner.
© Codage par Zagan.


Depuis toujours, je me cache dans les coins sombre. Je suis celui qui effraie les petits pour qu’il reste sage.
Depuis toujours, j’ai supporté ce rôle, mais tout à changé car, aujourd’hui, je sors au grand jour, je sors vous hanter et détruire ceux qui ne mérite pas de vivre.
Je suis le Croquemitaine, la dernière ombre que vous verrez si on m’en donne l’ordre.

Souvenir:
 
Re: Une vie de misérable [PV - Sorren]
Contenu sponsorisé

Sauter vers: