Faire front ensemble || PV Nymus
Mar 1 Jan - 16:52
Sorren
122
102
21/10/2018

Identité
Santé: Très bonne
Positionnement: Inexistant
Beta Swallow
Une patte devant l’autre, les membres engourdis par ce maudit froid. La nuit avait été des plus rudes. Le blizzard n’avait pas cessé, les températures avaient dégringolées. Quand il s’était levé, tout son corps avait craqué comme un pauvre bout de bois sec. Son corps était devenu maigrichon, ses muscles avaient fondu comme de la neige sur le feu. Le feu. Il rêvé de se réchauffer devant un bon feu.

Il gronda et chassa cette pensée. Après avoir faire le tour du camp pour s’assurer que tout le monde allait bien -et c’était le cas, pour le moment, même s’il voyait que certains membres étaient bien plus mal en point que lui. – Il avait apporté une maigre proie au plus ancien puis avait la route pour savoir ce qu’il se passait ailleurs, si le froid s’était généralisé ou pas. Il ne savait pas comment ils allaient passer l’hiver, et s’éloigner des terres pourrait peut-être permettre de trouver plus de proies ailleurs. Il espérait. Ici, tout ce qu’il avait chasser récemment était un mulot ridicule et un lièvre déjà mort.

Il avait d’abord pris le chemin de la pampa Ocre, mais finalement, il s’était détourné pour se diriger vers l’étang gelé. La vue serait plus belle, il pourrait éventuellement se reposer, penser à autre chose.
Comme il s’y attendait, la vue était belle. L’étang était recouvert d’une épaisse couche de glace, bien plus épaisse qu’à l’accoutumé. En trois ans, il n’avait jamais vu ça. Et il savait que ça n’augurait rien de bon. L’hiver s’était installé, plus rudement que jamais. Les ravages qu’il allait faire serait énorme, et il espérait sincèrement le passer vivant.

Marchant doucement sur la glace, il baissa le nez pour souffler sur la glace, l’air chaud laissant apparaître une glace translucide, lui permettant de voir à travers. Comme dans du cristal. C’était magnifique. Il se laissa transporter dans sa contemplation.


Re: Faire front ensemble || PV Nymus
Mar 1 Jan - 19:55
Abdalonymus
16
62
14/12/2018

Identité
Santé: Très bonne
Positionnement: Inexistant
Sigma Raven
L’air avait changé, le vent avait cessé de nous offrir ce doux effluve de chaleur qu’il portait habituellement. Depuis la tombé de la nuit, l’ambiance était lourde et la chaleur avait disparu. Les nuages avaient commencé à laisser tomber de gros flocons de neiges. Pour plusieurs cela aurait pu être un agréable moment, malheureusement, le froid avait aussi décidé de se mettre de la partie. Chacune des caresses du vent était mordante car elle soulevait le pelage des plus faibles ou de ceux n’ayant jamais connu ce genre de changement climatique. Pour ma part ce changement ne me faisait ni chaud ni froid … pour ne pas faire de mauvaise blague. J’avais cette étrange sensation que dans mon ancienne vie, j’avais vécu dans ce type de froid et donc ma fourrure était faite pour me garder au chaud. Même lorsque le vent crachait sa colère sur mon corps, mon pelage faisait barrage. Je n’avais pas vraiment dormi car ma stature et l’épaisseur de mon pelage était en demande. Non seulement pour réchauffer les louveteaux, mais également pour permettre aux loups les plus vieux de se blottir contre quelque chose de confortable. En temps normal je n’aurais pas vraiment apporté mon aide, mais à mon arrivé sur les terres, les Raven m’avait accueilli à bras ouvert et depuis je me sentais redevable pour leur ouvertures.

Lorsque le soleil avait finalement fait une brève apparition, j’avais relayé mon poste à d’autres loups présent dans la meute car malgré mon poste de guerrier, j’avais tendance à me balader telle une sentinelle sur les terres. Je me mis donc en chemin en silence, le vent continuant de souffler avec force mais je ne m’en préoccupais pas du tout, je me contentais de trotter rapidement sur les limites du territoire, traçant une route que les autres sentinelles pourraient prendre plus tard. Par moment je devais ralentir la cadence car l’épaisseur de la belle blanche était trop présente et donc je devais tracer un chemin un peu différent ou creuser cette neige fraîche. Au bout d’un long moment, je fus certain qu’aucun intrus n’avais fait irruption sur les terres et donc sans plus, je me déviai de mon chemin tracé pour en faire un nouveau.

Je ne savais pas encore ou j’allais, je ne décidais que rarement du lieu où je devais aller, mes pattes étaient seules maîtresse de cette décision. Un an séparait mon arrivé sur les terres et donc j’avais une bonne connaissance de la plupart des territoires, mais aujourd’hui mes membres me menèrent là ou tout avait commencé pour moi. Le lac semblait encore plus unique qu’à l’accoutumé et sans vouloir, un léger sourire se grava sur mon visage. Mon regard ambré détailla les alentours en silence mais alors, une silhouette attira mon attention. Il faut dire qu’un loup noir sur un fond blanc, c’était difficile à rater. Je le détaillai en silence un court moment, reniflant l’air qui me parvenait. Je me remis finalement en mouvement lentement, la bête semblait attirer par l’eau qui se trouvait sous l’épaisse couche glacé. Une fois à une distance sécuritaire, je freinai mon mouvement et abaissa mon arrière train pour me mettre en position assise. Puis, ma voix s’éleva doucement, brisant le silence.

- Si c’est un poisson que tu veux, la glace est plus mince sur les bordures du lac.

Je parlais par expérience plus que par volonté d’offrir mon aide. C’était les poissons à la base qui m’avait permis de survivre avant mon entrée chez les Raven.




Dernière édition par Abdalonymus le Mer 2 Jan - 0:49, édité 1 fois
Re: Faire front ensemble || PV Nymus
Mar 1 Jan - 21:02
Sorren
122
102
21/10/2018

Identité
Santé: Très bonne
Positionnement: Inexistant
Beta Swallow
Sorren était concentré sur l’eau sous la glace. Il ne savait pas pourquoi, mais ça avait un quelque chose de fascinant. Il en avait même oublié le froid mordant qui l’enrobait peu à peu. Finalement, il releva la tête, humant l’air. Le vent glacial venait de lui signaler qu’il n’était plus tout seul. Il pivota doucement sur lui-même, car, si la glace était épaisse, il ne voulait pas risquer qu’elle ne se rompe sous les pattes, un bain d’eau glacé n’était pas franchement ce dont il avait besoin en ce moment.

Il fronça le nez et posa son regard sur l’inconnu. D’après l’odeur, c’était un Raven. Ses muscles tendus par la méfiance commencèrent à se détendre, il n’avait normalement rien à craindre, mais il savait qu’il n’était pas forcément à l’abri d’une réaction violente, ou incongrue. En trois ans, il en avait croisé des Ravens, bon comme mauvais, lui laissant parfois de vrais mauvais souvenir.
Mais au vu des évènements récent avec les solitaires, il savait les deux meutes proches et prêt à rentrer sur un terrain d’entente. Enfin il l’espérait. Les solitaires devenaient envahissants. Ils commençaient à poser problème. Même si la météo rendait la vie difficile, en aucun cas un solitaire n’était autorisé à rentrer sur le territoire d’une meute. Peut importait la raison, mais tout cela n’était que sa propre réflexion, il se demandait ce que Horus pouvait en penser.

Chassant ses pensées de sa tête, il dressa ses oreilles plaquées sur son crâne vers le Raven. Il lui conseillait la glace plus fine pour pêcher, mais Sorren n’était pas vraiment venu ici pour ça. En plus, il n’aimait pas le poisson. Il trouvait ça… Pas bon. « Merci du conseil, mais je pense plutôt revenir sur la rive. Le poisson ce n’est pas mon plat préféré. ».
Doucement, il revint sur le bord avec prudence, mais en restant à distance du loup plus foncé. Prudence, toujours. « Que fait un Raven aussi loin de chez lui ? Les solitaires ont encore fait irruption chez vous ? ». Il cligna des yeux avec curiosité en attendant la réponse de son interlocuteur, qu’il regardait et détaillait avec soin, histoire de savoir à quoi s’attendre. Analysant chacune de ses réactions possibles.



Re: Faire front ensemble || PV Nymus
Mer 2 Jan - 0:49
Abdalonymus
16
62
14/12/2018

Identité
Santé: Très bonne
Positionnement: Inexistant
Sigma Raven
L’épaisse couche de neige recouvrait déjà tout alors que la saison froide ne faisait que commencer. Il était certain que ce serait difficile pour tout le monde. Peut-être que de mon côté je ne souffrirais pas du froid, mais l’hiver apportait son lot de difficulté et à ce niveau rien ne pourrait être contrôlé ou éviter à moins d’une chance énorme et trop incertaine pour compter seulement la dessus. C’était peut-être la raison réelle qui m’avait poussé à quitter les terres Raven pour me promener sur le lac gelé. C’était les premiers souvenirs qui étaient gravé dans ma mémoire puisque j’avais oublié tout ce qui précédait mon arrivé ici mais au fond, cela ne me dérangeait pas outre mesure puisque ma vie actuellement me satisfaisait amplement. Ce fut un léger mouvement du vent qui m’entourait qui fit en sorte que mes pensées quittèrent le nuage sur lequel elles s’étaient confortablement installées pour revenir à la réalité. Ce fut à ce moment que j’avais perçu cette présence nouvelle, ce loup que je ne connaissais pas encore. Mon regard ambré l’avait détaillé avec soin, percevant la couleur de sa fourrure jusqu’à la luminosité qui éclairait son regard. Je n’avais pas ressenti de tension envers cet inconnu et donc mon corps avait repris sa route pour m’avancer jusqu’à lui.

Mon pas était léger, confiant. L’étincelle dans mon regard était confiante mais tout de même respectueuse. J’avais mes travers mais je serais un piètre idiot si je devais traumatiser un possible coéquipier à la toute première rencontre. J’allais attendre la deuxième, c’était une belle marque de respect il me semble. Ma présence finie par faire réagir le loup qui releva la tête. Il semblait tendu à prime abord, mais je pu sentir le calme l’envahir lorsque mon parfum pu bercer ses narines. C’est que je sentais étonnamment bon aussi, n’importe qui réagirait ainsi. Je le regardais en silence alors que son regard demeurait fixer sur moi. J’avais cependant fini par me lasser et abaisser mon fantastique fessier pour m’assoir. Je senti d’ailleurs la neige craquer légèrement sous le poids de cette splendeur mais je n’y portai pas plus attention que cela. Ma gueule s’ouvrit alors, lui conseillant les rives du lac s’il souhaitait avoir plus de chance de saisir un poisson. Un sourire très léger brillait sur mes lèvres lorsque les oreilles du loup devant moi se redressèrent.

Je dois dire que je ne m’attendais pas de la part du loup qu’il me réponde immédiatement. Mais je lui offris toute mon écoute. Le poisson n’était pas son favori ? Aucun loup à ma connaissance ne raffolait de cette viande humide et odorante. Mais elle était utile en cas de grande famine car même la sécheresse ne faisait pas disparaitre les poissons. Un nouveau sourire brilla légèrement sur mes lèvres puis mon corps se tendit pour me permettre de me redresser. Le loup avait commencé à marcher vers la rive et donc je me mis aussi en mouvement. Il semblait vouloir maintenir une distance de sécurité entre nous. Chose normale au final, j’étais peut-être fou à enfermé ! Il n’y avait pas vraiment de risque par chance que lui … quoi que … non je blague je suis parfaitement sain d’esprit. Ce fut la voix de la bête qui me força un retour à la réalité. Il questionnait ma distance avec la meute, c’était étrange même à mon oreille. Je laissai entendre un léger ricanement amusé. Vous savez le genre de son un peu lugubre ? Oui exactement celui la ! Ma voix brisa ensuite le silence.

- Pas de solitaire en vue pour l’instant … mais j’avais besoin de me dégourdir après ma nuit blanche.

Je levai la tête au ciel quelques secondes, observant les nuages qui continuait de cracher sur nous cette splendeur blanche. Je fini cependant par revenir sur mon collègue du moment.

- Comment ça se passe chez vous ? Pas trop de perte ?

Non pas que ça m’intéressait réellement, mais étant un Swallow il demeurait tout de même une sorte d’allier dans cette guerre en démarrage. Je devais m’assurer que les guerriers de l’autre clan étaient en forme.


Re: Faire front ensemble || PV Nymus
Jeu 3 Jan - 18:46
Sorren
122
102
21/10/2018

Identité
Santé: Très bonne
Positionnement: Inexistant
Beta Swallow
Sorren regardait les flocons tomber. Il ferma les yeux, souffla doucement un nuage de fumé qui s’échappa de sa gueule. Il regardait l’inconnu s’avancer jusqu’à lui, il n’y avait aucune tension dan le corps de l’autre. Ce qui eu comme effet de détendre immédiatement Sorren. Le Gris savait qu’il n’était à l’abris de rien. Mais pour le moment, il pouvait se détendre. Il s’étira longuement, ses muscles s’engourdissaient au fur et à mesure que la neige tombait ? C’était comme vivre dans un gros congélateur, il n’avait rien demandé, mais il commencé à avoir vraiment froid.

Il suivait toujours le loup du regard. Son allure était confiante, légère. Il ne l’impressionnait de toute évidence pas. Tant pis. Au fur et à mesure, il se demandait si l’attitude du loup en face de lui ne relevait pas plutôt de l’irrespect. Il leva un sourcil imaginaire, haussa les épaules. Il le remettrait en place au besoin, de toute façon. Vieux, mais possiblement vieux con aussi. Le loup s’assit à bonne distance de lui, posant ses fesses dans la neige froide. Lui, resta assis au bord du lac, la glace était plus fine qu’au centre, mais s’assoir dans la neige ne lui plaisait guère. De toute façon, que ce soit de la neige ou de la glace, les deux étaient aussi froid et il préféra alors se relever et s’ébrouer vigoureusement pour nettoyer son poil rempli de neige.

Pendant un instant, il songea aux poissons qu’il aurait pu attraper, mais à l’évocation de l’odeur, il eu un haut le cœur, avant de toucher à cette chose visqueuse, il faudrait définitivement une pénurie de gibiers dans le champ. Pour le moment, il se faisait rare, mais pas encore inexistante. En posant son regard un peu plus en profondeur sur le loup, il pouvait voir que ses pensées étaient un peu plus loin qu’avec lui, peut-être quelque part entre ces nuages et le ciel si lourd. Ce fut la voix de Sorren qui le ramena sur terre. Au moins il l’avait entendu. Il ne ferait pas de monologue inutile. Il n’avait pas vu de solitaire, tant mieux. Parce qu’avec le froid, il ne se voyait pas se battre. Il avait peur que ses vieux os se brisent. Cette pensée lui tira un soupir triste et la dure réalité le frappa un peu. Il était vieux. « Tant mieux. Il ne fait pas bon vivre en tant que solitaire pour le moment… Vous dégourdir les jambes ? Vous faites bien, ce froid est une calamité. Il gèle tout sur son passage… »

Il baissa tristement la tête. Des pertes, il y en avait eu malheureusement. Plus qu’il ne l’aurait voulu. Des louveteaux qui n’avaient pas suffisamment eu à boire, mes mères qui mourraient de fatigue faute de nourriture. Sorren savait que la meute faisait de son mieux, mais l’hiver était passé par là. Et il tuait à petit les membres. Il espérait que le redoux serait rapide. Tout le monde était épuisé. Parfois il se demandait s’il serait capable de chasser un matin ou si quelqu’un le retrouverait gelé dans sa tanière. « L’hiver fait ses dégâts, il est si rude cette année. Ça plus les solitaires, on dirait que le sort s’acharne. Comme si quelque chose se venger. Quelque chose qu’il ne comprenait pas. « Et chez vous ? C’est comment ?... »

Savoir comment les choses se passait dans l’autre meute était une bonne chose. Il se doutait qu’ils seraient allié dans cette guerre (il redoutait que ça arrive vite. Le froid n’aidant sûrement pas, qui pouvait savoir ce qui trottait dans la tête d’un solitaire.)


Re: Faire front ensemble || PV Nymus
Contenu sponsorisé

Sauter vers: