MEUTE EAGLE

Effectifs de la meute
Missions de la meute
recherche membres



 

 :: Terres de Raja'ah :: Territoire Libre :: Jetée Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Bird's attack | Silent requiem
avatar
Date d'arrivée : 30/10/2018
Messages : 6
Expérience : 46

Identité
SOUVENIRS:
0/0  (0/0)
Lambda Eagle
Jeu 8 Nov - 22:34
Voir le profil de l'utilisateur
Have no fear of death, when its our time
Oden will bring us home, when we die !

Les mouettes volaient calmement dans le ciel tandis que le froid ne cessait de s’installer sur ces terres. C’est étrange comme les mouettes pouvaient s’adapter aux saisons, mais surtout comme elles peuvent s’adapter au climat qu s’installait sur les lieux. Peut-être que leur plumage leur permettait-elles d’apprivoiser plus facilement la fraîcheur ? Peut-être que le fait qu’elles se nourrissent de carcasses, de poissons, leur permettait-elles de vivre plus facilement de la famine ? Elles ne devaient chasser. Les poissons s’adaptaient plus rapidement que les mammifères au froid, alors ils étaient plus nombreux sur les lieux. Les mammifères, quant à eux, qu’ils soient proies ou prédateurs, souffraient particulièrement du refroidissement alors ils se cachaient plus facilement. Alors oui, les mouettes vivaient plus longtemps que les mammifères, quelques soient les saisons.

Délicatement, une patte noire se posa sur le sable sombre d’une plage. Deux yeux d’ambre observèrent les environs, tandis qu’il tournait la tête. Son corps entier tremblait : de peur ou de froid ? Personne ne saurait le dire. Il était sûr d’une chose, c’est que personne ne le suivait. Personne ne le voyait. Il avait fait en sorte qu’on ne le voit pas, qu’on ne le remarque pas. Personne ne devait le remarquer, jamais. En fait, il se demandait s’il avait toujours été ainsi. S’il avait toujours été peureux à ce point-là, s’il avait toujours eu peur des autres loups à ce point, s’il avait toujours été terrorisé par son ombre au point de se terrer dans un coin. Il ne savait pas, il n’avait jamais su en réalité. Peut-être saura-t-il un jour ? Peut-être retrouvera-t-il ses souvenirs un jour ? Peut-être se rappellera-t-il de qui il est réellement ? Il espérait, il espérait réellement. Un soupir passa les lèvres du jeune loup noir tandis qu’il marchait, sans se souciait de ce qui pouvait l’environnait. En même temps, comment voulez-vous qu’un louveteau sourd s’inquiète de ce qui l’entoure ? Je rigole. Il est devenu complètement peureux car, justement, il n’entend plus rien. Son monde s’est écroulé immédiatement lorsqu’il s’est réveillé sourd, se retrouvant d’un trou sans fond.

Un regard vers le ciel et en distinguant des mouettes volant en cercle, le louveteau comprit : des poissons étaient présents. Un sourire naquit sur ses lèvres. Il prit une profonde inspiration, il ferma les yeux et brusquement il se mit à courir vers l’endroit où les mouettes circulaient. Après plusieurs minutes, peut-être une heure, le louveteau se retrouva sur une espèce de jetée. Il était assoiffé. Il avait faim. Il tremblait. Et brutalement, ses pattes le lâchèrent et il se retrouva couché sans s’en rendre compte réellement. Un dernier regard vers l’horizon et quand il distingua un poisson sautant en l’air, son instinct de survie se mit rapidement en route. Il se releva, en tanguant bien évidemment, et courut vers l’eau. Là, il entra dedans immédiatement et essaya d’attraper un poisson avec sa gueule. Mais malheureusement, les mouettes le remarquèrent et s’attaquèrent bien vite à sa tête, ainsi que son corps, avec leur bec. Il couina, essaya de se secouer, mais elles réitéraient l’attaque, comme s’il venait d’entrer dans leur territoire. Il fit demi-tour, mais il trébucha sur une roche, le faisant tomber et là toute une ribambelle de mouettes s’attaquèrent à lui. Il n’eut pour choix que d’hurler, malgré qu’il déteste se faire repérer, mais il n’avait pas le choix.
©️ nightgaunt


le vilain petit canard
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 20/09/2018
Messages : 172
Expérience : 1049

Identité
SOUVENIRS:
1/10  (1/10)
Alpha Eagle
Mer 14 Nov - 10:54
Voir le profil de l'utilisateur
Le matin calme s’était levé sur un monde encore endormi. La nature froide et gelée par l’hiver tentait peu à peu de s’extirper de sa torpeur. Le temps semblait ne pas avant d’emprise sur les lieux était les alentours baignait dans un calme étrange et olympien. Parfois un oiseau volait haut dans le ciel ; tantôt une buse, tantôt un corbeau. Mais rien ne semblait être à même de perturber ce semblant de sérénité.

Silent Requiem courait à en perdre haleine. Voilà une heure que des sentinelles étaient revenues d’une patrouille en lui signalant que l’un des jeunes loups de la meute avait quitté les terres Eagle pour s’aventurer loin, plus loin. En temps ordinaire, l’alpha de la meute aurait envoyé quelqu’un le chercher. Mais avec l’hiver et l’absence de proies pour les meutes, un petit rien pouvait très vite devenir dramatique et la louve blanche aux yeux verts craignait qu’un incident ne se produise. Un incident avec son petit loup. Parce que la diplomatie, à l’heure actuelle, n’était pas sa plus grande priorité. Alors, à peine lui avait-on annoncé la chose qu’elle avait filé à vive allure en suivant la piste du jeune loup. Très vite, elle avait quitté les terres de sa meute, puis elle avait longé les terres des autres meutes pour se rendre sur les territoires neutres. Là-bas, les solitaires avaient tendance à régner en maitre et certains ne s’embarrassait pas de la moindre bienveillance à l’égard des jeunes loups. Surtout que le loup égaré n’était pas n’importe qui.

Mërendell était un louveteau à peine débrouillard et indépendant malgré son âge et sa taille et pour cause, il était entièrement sourd. Jamais il n’avait réussi à entendre le moindre son et de ce fait, il ne s’exprimait oralement qu’en de très rares situations. Il n’était pas stupide, ni même effacé, juste plus discret que les autres, à cause de son infirmité. Et c’était ce qui avait poussé Silent Requiem à le prendre rapidement sous son aile. Elle était malentendante et pourtant, elle ne se laissait pas dominer par ce petit quelque chose qui la rendait différente. C’était ce qu’elle voulait enseigner au jeune loup noir qui avait rejoint les siens.

Elle s’arrêta brusquement au bord de l’eau, lorsqu’elle capta plus loin un hurlement. Proche de la supplication, le loup en question ne devait pas être bien loin pour qu’elle l’entende aussi bien. Ce son déchirant lui serra le cœur, et elle reprit sa course effrénée. Bientôt, elle aperçut une fine masse sombre, à même le sable et qui subissait le courroux d’un groupe de mouettes. Énervée qu’on s’en prenne à l’un des siens, Silent Requiem grogna puis s’élança pour chasser les volatiles. Après deux ou trois coup de crocs bien placés, elle vint se positionner au-dessus du louveteau, toujours en grognant. Les mouettes renoncèrent visiblement et s’éloignèrent. Heureusement pour elles.




Silent Requiem dirige les Eagle en #66ccff
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 30/10/2018
Messages : 6
Expérience : 46

Identité
SOUVENIRS:
0/0  (0/0)
Lambda Eagle
Hier à 0:13
Voir le profil de l'utilisateur
Seagull you fly across the horizon
Nobody asked you where you are going

Les becs ne cessaient de s’abattre sur son crâne tandis que la douleur était de plus en plus forte. Il ne savait pas quoi faire. Il ne savait pas s’il devait mordre, s’il devait claquer des dents ou autre. Pourtant, il n’avait jamais été réellement violent avec les autres êtres vivants qui vivaient sur Terre. Il n’avait jamais mordu quiconque, ou tout du moins c’est ce qui lui semblait. Mais étant donné qu’il ne se rappelait de rien, d’absolument rien de sa vie, il ne savait même pas s’il avait déjà mordu quelqu’un. Sans doute pas. La violence lui faisait autant peur que sa propre ombre. La violence l’avait toujours terrifié. Mais alors pourquoi avait-il prit un louveteau mort dans sa gueule pour le manger ainsi ? Car il n’avait pas le choix, tout simplement. Il avait faim, alors il fallait qu’il se nourrisse. Il détestait tuer, alors il avait prit la seule chose qui traînait près de lui. Ce louveteau n’avait pas été bon, mais suffisant. Enfin pour le moment. Il avait toujours faim, alors c’est pourquoi il était venu ici. Mais les mouettes l’avaient attaqué, elles lui avaient fait comprendre qu’il n’avait pas sa place ici. Mais avait-il au moins eu sa place quelque part ? Il se le demandait, réellement.

Soudain, des bruits de claquement de dents se firent entendre. Le louveteau noir releva le regard et le posa sur un loup blanc. Silent. Elle avait répondu à son cri, son hurlement de désespoir. Aucun sourire n’apparut sur son visage, mais pourtant il sentait son coeur qui se réchauffait petit à petit. Il avait l’impression de découvrir une mère en elle, une mère qu’il n’avait pas connu. Mais surtout, elle était comme lui. Elle avait le même handicap que lui et c’est pourquoi il l’aimait réellement. Quand elle se mit au dessus de lui, Mëren ne se posa pas plus de questions et se blottit davantage sous ses pattes. Elle était si gentille, si douce … Il l’aimait réellement. Un jour, quand il serait adulte, il se promettait d’être plus adulte, d’être plus courageux et de protéger Dream de toute ses forces, au péril de sa vie même. Il rêvait d’être courageux. Il rêvait d’être un guerrier, de pouvoir défendre sa meute. Il le deviendrait. Il ferait tout pour.

« Moi te remercie. Toi très gentille. » dit-il tout simplement en léchant sa patte avant.

Il était réellement différent avec son handicap. Ne s’entendant pas parler, il ne savait véritablement pas conjuguer les verbes, il ne savait pas mettre des sujets mais surtout parler correctement. Il ne s’entendait pas. Vraiment pas, sachez le. Finalement, quand il remarqua que les mouettes s’en allaient, il se leva timidement et vint s’asseoir près de la louve blanche. Soudain, un regard vers la droite et il sursauta, au point de se blottir contre elle, en voyant son ombre. Elle était si grande, si énorme. Comment une telle chose pouvait-elle le suivre ainsi ? Comment un truc si énorme pouvait-il être aussi monstrueux ? Mais surtout pourquoi le suivait-il ainsi ? Il fixait son ombre en tremblant contre la louve. Oui, il n’avait jamais comprit la signification d’une ombre, il ne savait même pas d’où elle venait.
©️ nightgaunt


le vilain petit canard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: